Comme par hasard, Daech vient d’apparaître aux Philippines !

.

.Le Président philippin, Rodrigo Duterte, a depuis son élection, mené une chasse impitoyable aux trafiquants de drogue. Récemment, il affirmait aussi vouloir remettre en question les accords militaires avec les USA, et se tourner davantage vers le pôle Sino-Russe ….. Et, comme par hasard, Daech apparaît soudainement, armés jusqu’aux dents, en Mai dernier, sur certains de ces îlots.

Ceci est bien la preuve que Daech est une armée de mercenaire, conduite par les USA, pour obtenir de force, ce qu’ils n’obtiennent pas de gré !

Source: Sputnik

.

Cheminade propose que l’Europe rejoigne un système plus sain: les « BRICS »

chemin

Cette conférence de Jacques Cheminade expose très simplement un système oligarchique ne visant qu’à accroitre sa puissance, de manière boulimique, sachant que ce camp possède en outre le monopole de fait de l’émission monétaire: il s’agit du camp euro-atlantico-japonnais. Jacques Cheminade dénonce aussi ce casino boursier qui permet de vendre avant d’avoir acheté, de parier simultanément sur la baisse et la hausse d’un cours, et enfin de pouvoir opérer en « high fréquency », c’est à dire de vendre et acheter 10.000 fois le même titre dans le même seconde ! (technologie d’initiés exclusivement). Les BRICS, par contre, représentent une « nouvelle donne » en reprenant des recettes anciennes: Une économie du tangible et du mérite. Une économie du concret et des échanges équitables. L’Europe, seraut bien inspirée de rejoindre cette nouvelle organisation, si elle le peut encore.
(suite…)

La chine met en garde l’Europe contre une attitude anti-Russe

9russia-chinaLa Chine a annoncé des visites de son Premier ministre Li Keqiang en Allemagne et en Italie tout en avertissant l’Europe de l’absence des perspectives de nouvelles tentatives pour brouiller la Chine avec la Russie. Pékin est prêt à profiter de toute occasion qui se présente au business sur le marché de Russie suite à la détérioration des rapports entre elle et l’UE. C’est ce qu’a déclaré l’ambassadeur de Chine en Allemagne Shi Mingde à une semaine de la rencontre de Li Keqiang avec la chancelière allemande Angela Merkel. (suite…)

BRICS: Le commerce réel en passe de faire chuter le commerce Virtuel de l’Occident

putine

Cet extraordinaire article, publié par nos confrères Ze Journal et E & R, explique très clairement les raisons de la « crise » économique mondiale actuelle. Pour résumer de manière simple: L’Occident a bâti son économie et son hégémonie sur de la corruption en cascade et des marchés dont les valeurs sont tout autant virtuelles qu’arbitraires. Le pétrodollar est la pierre angulaire de cette construction, suite au fameux « découplage » or/dollar décrété par Nixon en 1971. La Russie de poutine, ne souhaitant pas jouer la « vassale » du système occidental a donc mis en oeuvre la stratégie des « BRICS » (alliance de la Russie, de la Chine, de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud). Cette alliance est un système économique basé sur un commerce d’échange de « valeurs physiques », avec les monnaies des fournisseurs ou de « l’or physique », comme moyens de paiement. Quelque soit la valeur artificielle, même à la baisse, que « les marchés » donneront à l’or: l’Or reste de l’Or, et le restera toujours ! Les économies occidentales sont donc désormais contraintes de payer avec leur Or physique, sachant que leurs réserves ne sont pas infinies. Voilà pourquoi le dollar va s’effondrer, et bientôt relégué à ce qu’il est depuis 1971: une « valeur virtuelle », c’est à dire une « monnaie de singe ». Autrefois, les mafieux assumaient leur statut de « crapules », aujourd’hui, ils se prennent pour des « financier internationaux », et leur racket a changé d’échelle, passant du quartier à des nations entières mais ils ont toujours procédé de la même manière : endetter des gens pour percevoir des intérêts, et leur prêter à nouveau, afin que la dette ne s’éteigne jamais, et que les intérêts inhumains finissent par asservir leur proies ! Voilà pourquoi, en l’absence de solutions économiques traditionnelles (travail réel, valeurs et marchandises réelles), devant la limite des techniques de manipulations sociales, telles que de fausses révolutions, et devant l’impossibilité d’une guerre conventionnelle ou nucléaire, ingagnable par l’OTAN, et que les Russes se refusent à accepter en ne répondant pas aux provocations des USA; voilà pourquoi donc l’Occident se prépare à se « soviétiser », c’est à dire à s’enfermer sur lui-même au sein d’un monde artificiel et « fermé », que représentera l’espace intérieur de ce « grand marché transatlantique », cet espèce d’hybride monstrueux entre un « goulag géant » et un camp de concentration social ! En bref, l’Occident va se couper du reste du monde, installer une dictature dure, et persister dans sa logique de « marchés virtuels », aux mains d’une féodalité mafieuse, qui ne renoncera pas à ses privilèges et fiefs !

Début de l’article :

Les accusations de l’Occident envers Poutine sont traditionnellement basées sur le fait qu’il est issu du KGB ; il serait donc une personne cruelle et immorale. Poutine est blâmé pour à peu près tout, mais personne ne l’a jamais accusé de manquer d’intelligence. Toutes les accusations portées contre lui ne font que mettre en valeur sa capacité à produire une analyse rapide et à prendre des décisions politiques et économiques claires et mesurées. Les médias occidentaux comparent souvent cette habileté à celle d’un maître d’échecs en pleine démonstration publique ; les récents développements de l’économie étasunienne et de l’Occident en général nous permettent de conclure qu’ils ont totalement raison. (suite…)

BRICS: L’alternative équitable

brics

 

Au cours des trente dernières années, le système financier mondial a changé à ne pas le reconnaître. Les corporations transnationales, les projets internationaux, les fonds constituent les conséquences de la globalisation. Tout Etat qui ne participe pas à ce processus devient un pays voyou repoussé en arrière dans son développement. Cependant, la globalisation accentue le risque de crises financières. Un foyer dans un pays affecte d’une manière ou d’une autre tous les participants au système économique mondial. (suite…)