Le couloir de la traite orientale arabo-islamique de Sokoto est réouvert !

islamisation_afrique

Il est réouvert ! Il est réouvert ! L’infâme couloir de la traite orientale arabo-islamique de Sokoto en passant Port-Soudan et Jeddah pour alimenter les harem d’Arabie et d’irak en esclave noir. Boko Haram, sachant sa progression vers le sud compromise par les puissances financières des holding anglo-américaines du pétrole qui arment et soutiennent le fantôche état du Nigéria (on devrait désormais dire l’Etat chrétien du sud Nigéria pour être exacte), a prêté allégeance à l’Etat islamique.

Le couloir est réouvert mais pas entièrement. Le contournement du Tchad, en fait de la coalition des tribus Toubous, n’est qu’un désagrément passager car par le chemin des montagnes de l’adamawa puis la traversée des zones de la RCA sous contrôle de la SELEKA, la traite rejoint le Darfour soudanais et peut retrouver Port-Soudan et Jeddah. Les prochains mouvements sont la chute de l’état du Niger et le retournement du Tchad, les agressions anti-chrétiennes de Niamey n’étaient qu’une répétition générale. Le contrôle des mosquées par des imams pro boko haram est réelle à Niamey et dans le Niger.

Le contrôle de l’uranium du Niger est stratégique pour DAECH et représente un objectif plus facilement atteignable qu’un hypothétique contrôle du Sud Nigéria. Déjà le diamant du nord de la RCA alimente par le Darfour la puissance financière des mouvances djihadistes. Diamants taillés au Pakistan et dans l’inde musulmane puis revendu à Anvers, belle boucle. (suite…)

Les USA convoitent l’Afrique

thierry_meyssan

Les états-unis convoitent l’Afrique et ont déjà mis en oeuvre des « partenariats » avec plus de 35 pays, via « l’Africom ». En parallèle, ils installent progressivement une importante force militaire sur place, en se faisant assister, entre autres, par des agents Israéliens, agissant depuis plus longtemps qu’eux, au sein de ce continent. Cette « armée impériale », a également augmenté son nombre à la faveur et au prétexte de l’aide humanitaire associée à « l’épidémie » ebola (indépendamment de l’endettement provoqué par les industries pharmaceutiques). Thierry Meyssan montre de manière extrêmement « sourcée », que le but final des Etats-unis consiste à trouver en Afrique des débouchés pétroliers, là où ils s’épuisent au moyen orient, afin de conserver le leadership mondial de cette ressource. D’autres ressources minérales sont également convoitées, telles les champs uranifères d’Areva au Niger et ceux de Centrafrique (pour l’instant encore Français), ou encore les mines de phosphore (vital pour l’agriculture intensive, et dont le Maroc détient 80% des réserves mondiales), sans compter les mines d’or et de diamant d’Afrique du sud, et toutes les richesses minérales de l’Afrique en général. (suite…)