Stéphane Ravier interviewé en 2014 par Bernard Tapie

Durant la campagne des élections municipales, à Marseille en 2014, Bernard tapis recevait Stéphane Ravier pour un dîner en tête à tête. Bernard tapie, si « anti FN », comme nous nous en souvenons tous, semble favorablement impressionné par ce jeune politicien déterminé sans être fanatique, passionné tout en étant parfaitement maître de lui, à l’intelligence vive égalant sa modestie. Un bon moyen, pour ceux qui ne le connaissent pas, de découvrir le Secrétaire départemental du FN des BdR, devenu entre temps Maire du 7ème secteur municipal de Marseille, et Sénateur de la République.

Première partie

seconde partie

dernière partie

Le sénateur Ravier sur les coûts et retombées de l’immigration.

ravier

Force est de constater que les chiffres concernant le poids de l’immigration en France, sont volontairement falsifiés. Naturellement, cette immigration, présentée comme une « chance pour la France, est essentiellement une chance pour le grand patronat qui y trouve une solution à la baisse du coût du travail, au travers de la mise en concurrence des « moins offrants ». Ainsi, l’immigration est-elle un triple drame. D’une part, elle déracine des populations de leurs propres cultures, en leur faisant miroiter un eldorado illusoire et une mise en servitude quasi assurée. Elle laisse en outre les mains libres aux tyrans des pays d’origine, voyant ainsi leurs éventuels contestataires quitter « leur fief ». D’autre part, c’est aussi un drame concernant les populations de notre pays, placées ainsi face à une concurrence déloyale, issue des directives Européennes de type Bolkenstein, et qui contribuent à aggraver le chômage des populations de souche. Enfin, cette politique s’enrichit de celle de « l’immigration choisie », promue par Nicolas Sarkozy, et en direction des diplômés, laissant ainsi à nos jeunes cerveaux une unique issue: émigrer et donc ne plus être utile à leur propre nation. (suite…)