Des législateurs illettrés !

.

.
On entend souvent parler du délit de “provocation à la haine raciale”. Cette phrase n’est pas du Français.
En effet, soit il s’agit d’une “incitation à la haine raciale” (donc d’un “encouragement”), soit il s’agit d’une “provocation de haine raciale” (dans le sens de “provoquer”, donc de faits constitués). Bref, c’est un peu comme si l’on disait “je vais AU coiffeur” ! Ci-dessous l’extrait du texte “légal” :

L’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 punit d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende (ou de l’une de ces deux peines) ceux qui auront « provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (8e alinéa) ou à raison de « leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap » (9e alinéa). (Source intégrale ici)
.