Des législateurs illettrés !

.

.
On entend souvent parler du délit de « provocation à la haine raciale ». Cette phrase n’est pas du Français.
En effet, soit il s’agit d’une « incitation à la haine raciale » (donc d’un « encouragement »), soit il s’agit d’une « provocation de haine raciale » (dans le sens de « provoquer », donc de faits constitués). Bref, c’est un peu comme si l’on disait « je vais AU coiffeur » ! Ci-dessous l’extrait du texte « légal » :

L’article 24 de la loi du 29 juillet 1881 punit d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amende (ou de l’une de ces deux peines) ceux qui auront « provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée » (8e alinéa) ou à raison de « leur sexe, de leur orientation sexuelle ou de leur handicap » (9e alinéa). (Source intégrale ici)
.