Fillon, Hamon, Macron: facettes des mêmes ténèbres

Fillon, Hamon, les chefs de partis « de gouvernement » ont une curieuse conception de la démocratie: ils appellent à voter pour « faire barrage » à un autre candidat ! Étonnant non ? Sauf à considérer que tous ces politiciens et Macron, sont membres d’une même mafia, se partageant éternellement le même gâteau, et interdisant l’accès à quiconque sur « leur territoire ». C’est en fait du « crime organisé », en version « institutionnelle ».

Que reproche t-on au front national en réalité ? Rien, ou plutôt de ne pas être soumis à cette mafia pilotée par la fiance apatride (s’il faut préciser: on précisera !). Concrètement, si le système (mafieux dont je parle), avait les moyens juridique d’accuser le FN et ses dirigeants: il ne s’en serait pas privé. Donc, si le FN n’a pas été dissout, c’est qu’il n’est nullement coupable de ce dont on l’accuse avec violence, diffamation, et aucune preuve.

Malheureusement, les Français n’ont pas compris qu’ils étaient les otages d’un racket de niveau international, et ce, depuis 1973. De plus, les génération nées après 1968, ont toutes été lobotomisées, formatées, et moulées dans la foi du nouveau Dieu: celui de la « satisfaction immédiate du désir », de ne plus avoir à « apprendre pour savoir », et de ne plus « mériter pour obtenir ».

Demain, un esclave ne se révoltera plus, car il ne saura même pas ce que veut dire « liberté » ! Les prochaines étapes de cette privation des libertés, sera sans nul doute le « vote électronique » qui pourra se passer de la consultation populaire, en organisant des élections truquées, des référendums truqués, la mise en place massive de « puces rfid », sous le prétexte de sécurité, de protection, qui en réalité permettra un « traçage » de tous faits et gestes de chaque individu « dans le système » ou dissident ! Bref, un véritable « goulag électronique ». 2022 ne sera pas une élection, mais un grand show au scénario totalement préécrit…. un « hasard programmé » !

Pensez-vous normal qu’un premier ministre, des ministres et un président, en exercice, que le patron de la commission Européenne ou l’Allemand Schluss se positionnent pour ou contre un candidat ? Que des Juges se mêlent de questions politiques et fassent des « conférence de presse » ? Que des élus coupables de vol en bande organisée ne soient pas inquiétés par la justice ? Que des cités de revendeurs de drogue ne soient pas accessibles au droit (sauf si les vrais boss soient en fait les partis politiques eux-même). Décidément, nous sommes dans un tel « monde de tolérance » dans lequel « Cosa nostra » pourrait bien être dénommée « ONG » après tout !

Avez-vous remarqué que les médias ont annoncé 500.000 cartes d’électeurs en trop ? (deux adresses). Avez-vous remarqué que de très nombreux votants ont été radiés des listes électorales sans raisons et sans changement d’adresse ? (l’un de nous a pu le constater en étant membre d’un bureau de vote). Et en fait … qui prouve que des millions d’électeurs n’ont pas été « naturalisés » ces dernières années (10.000 nouveaux venus par département et par an, passeraient « inaperçus », mais représenteraient au bout de 5 ans avec 100 départements: 5 millions de nouveaux électeurs, naturellement « anti patriotes » Elections truquées ? On peut légitimement se poser la question, notamment à Strasbourg, où plus de 16.000 personnes ont été radiées des listes électorales pour adresses invalides, alors que dans ce cas, la carte d’électeur doit être retournée au bureau de vote pour « remise directe » à l’électeur. A Marseille, un des plus grands bureaux de votes, aux olives dans le 13ème, a vu son Président disparaître avec les bulletins  de vote ! Etc.. Etc… Ces évènements, s’il étaient confirmés, seraient très graves ! (voir ici aussi)

La France est déjà morte après trois attaques: 1973 (loi du 01/73), 1992 (maasctricht) et 2002 (l’Euro), mais elle ne le ressens pas encore. Les jeunes Français votent « mondialisation » en fantasmant « fraternité humaine », sans se douter, qu’ils sont en réalité en train de collaborer à la plus grande prison sans barreaux: La planète (ou tout au moins l’occident). Les frontières ne sont pas synonymes de « rejet des autres », mais « protection de soi ». Qui laisserait la porte de sa maison ouverte à tous ?