Apocalypse_vasnetsovCe magnifique tableau, représentant les 4 cavaliers de l’Apocalypse, peint par Viktor Vasnetsov en 1887, et associés aux 4 premiers sceaux du récit de Saint Jean, peut nous conduire à une réflexion globale et actualisée, telle que notre époque peut en être le reflet. D’une manière générale, ces 4 cavaliers symbolisent l’enchaînement mortifère de la Cupidité, devenant guerre, et cette dernière provoquant la famine, puis les maladies. Mais nous allons essayer, dans cet article, de personnifier et d’incarner ces fléaux, d’une manière plus actuelle.

 

 .

Le Cheval blancCA_Cheval_Blanc

Ce cavalier est couronné et tient un arc bandé entre ses mains. Il symbolise assurément LE POUVOIR, lequel est synonyme d’orgueil et de cupidité. Le pouvoir peut se symboliser par les trois symboles ici présents :

La couronne d’or, pouvant représenter le contrôle de la monnaie et donc tout ce qui permet d’acheter et de vendre, donc au final: LE SYSTEME BANCAIRE

L’arc, peut représenter les moyens de communication et de persuasion, sans lequel un système, même riche, ne pourrait se maintenir. L’arc pourrait ainsi représenter LES MÉDIAS, les INTELLECTUELS, et les moyens INFORMATIQUES, permettant de véhiculer et de contrôler tout autant la bien-pensance, que le formatage du « politiquement correct ».

La blancheur: Couleur généralement associée aux rois, se considérant pour la plupart d’essence divine, et qui contraste étrangement avec la couleur du sang qu’ils ont sur les mains. Cette couleur qui en fait représente la somme de toutes les autres, est souvent associée aux « causes justes » et à la « sagesse »… souvent usurpée … d’où l’appellation biblique de « faux prophète » : celui qui entraîne le peuple et les masses vers des drames aux allures de justes causes » (la lutte contre le terrorisme international, fabriqué de toutes pièces, peut en être une excellente illustration)

Nous sommes arrivés à un point tel que les peuples, dorénavant notés par des agences de notation arbitraires, deviennent endettés au travers de leurs états, infiltrés par des personnels corrompus et totalement manipulés par les puissances qu’ils servent. Les multinationales, d’ailleurs, sont souvent plus riches que les nations elles-mêmes ! S’il fallait donner un seul nom à ce cavalier, « GOLDMAN SACHS« , lui irait très bien

 .

CA_Cheval_Roux Le Cheval roux

Porteur d’une épée, montant un cheval couleur sang coagulé, ce cavalier symbolise la Guerre. Les guerres régionales actuelles, toutes orientées contre un terrorisme, fabriqué de toutes pièces pour justifier des attaques (comme Al Qaida par exemple), ou terroristes qui ne sont rien d’autres que des patriotes défendant une terre dont on tente de les spolier. Ce cavalier représente aujourd’hui le complexe MILITARO-INDUSTRIEL Américain, et ses nombreux alliés, qui trouvent dans cet exercice de nombreux avantages :

  1. Accroître la peur comme moyen de contrôler les masses
  2. Détruire ses créanciers
  3. Créer de nouveaux endettés, ceux qui survivent, et qui assument leur dettes outre celles de ceux qu’ils sont censé avoir vaincu
  4. Apauvrisement des plus pauvres et enrichissement des plus riches
  5. Se débarrasser au pasage des plus courageux et valoriser les meilleurs serviteurs
  6. Permettre la reconstruction par les entreprises du pays ayant financé le drame, lequel s’appropriant le nouvel état

S’il fallait nommer ce cavalier, « OTAN » lui irait très bien !

 .

CA_Cheval_NoirLe Cheval noir

Ce cavalier représente la disette, avec sa balance symbolisant que non seulement s’alimenter coutera de plus en plus cher, mais au’il n’y en aura pas pour tout le monde. Les OGM (Organismes génétiquement modifiés), et leurs semences stériles « à usage unique », permettront un contrôle des masses pas l’alimentation.

La pollution et diverses législations, éloignent de plus en plus l’humain de sa capacité à se réfugeier et se nourrir de la nature. Il est donc ici question du COMPLEXE AGRO-ALIMENTAIRE mondial, et s’il fallait ne donner qu’un seul nom à ce cavalier… pourquoi ne pas le nommer « MONSANTO » … mais nous pourrions tout à fait associer les industries du complexe énergétique, pétrolier, gazier et nucléaire, qui sont en fait les conditions nécessaires au transport et à la production de biens en général… il faudrait donc aussi appeller ce cavalier « EXXON »

 

 

 

.

CA_Cheval_VertLe Cheval pâle (ou verdâtre)

La maladie et ou la mort. L’industrie pharmaceutique actuelle n’est plus intéressée par le bien public et le soin des masses. Elle se concentre sur les maladies offrant un maximum de « récurrence », c’est à dire sur les maladies chroniques … quitte à les inventer (probablement le HIV), ou même à les provoquer au travers de vaccins viraux plus que contestables et dotés d’adjuvants « aluminium » ou autres, générant de terribles réactions inflammatoires à terme, telles que la sclérose en plaque ou des maladies auto-immunes, allergiques, psoriasiques et autres arthrites.

En fait, l’industrie pharmaceutique préfère le « malade qui ne guérit jamais ». Elle crée ainsi le « marché de la chronicité », et même celui de « l’agonie ». Un malade guéri est donc aussi peu intéressant pour l’industrie pharmaceutique, que ne l’est un client désendetté pour un banquier. Client déjà noyé sous le poids des intérêts, et qui empruntera encore pour assumer ses prêts précédents.

Créer la maladie pour vendre le médicament, et un autre pour compenser les effets du premier. Baîllonner les recherches aboutissant à des guérisons simples et peu coûteuses, influencer les prescripteurs au cours de « conférences-croisières » , …. Etc ! C’est un peu la même méthode qu’utilisent les politiciens, qui créent les problèmes, nous les ressassent viales médias, pour enfin nous proposer les solutions … notre civilisation devient globalement mortifère et de nourrit ainsi de la mort des siens.

S’il fallait donner un nom à ce cavalier, on pourrait le nommer « PFIZER »

.

En guise de conclusion,

Nous serions tentés d’affirmer que ces fléaux ne nous tombent pas du ciel, mais sont la résultante directe de la nature humaine: profondément orgueilleuse, individualiste, et cupide au pire, et souvent dénuée de courage et de compassion au mieux. Défauts qu’elle sait parfaitement déguiser en « fatalité » ou en « normalité.

Ils serait pourtant si simple d’aimer son prochain pour être aimé en retour … mais c’est peut-être trop  simple pour les animaux pensants que nous sommes … à peine plus évolués que des « singes-savants », ou des grenouilles se prenant pour des boeufs ! Humains arrogants, capables de se croire omniscients en donnant des noms à ce que nous ignorons, capables de certitudes sans avoir tout vu, bâtissant une civilisation sur le rationnement de l’infini: le temps ! Humains désormais capables de penser qu’il n’est pas nécessaire d’apprendre pour « savoir », et qu’il suffit par conséquent « d »avoir l’air de », pour en hériter automatiquement des compétences correspondantes !

Il serait temps pour l’humanité de revenir à des choses aussi simples que ces 7 vertus: Travail, Famille, Compassion, Désintéressement, Mérite, Justice et Courage. Il serait temps de comprendre que notre vieille terre ne pourra plus supporter longtemps les enfants turbulents et ingrats que nous sommes devenus !

 

Phi-Europe