Sous prétexte d’AntiSémitisme, il s’agit d’AntiChristianisme !

christianophobie

La profanation régulière des tombes chrétiennes et le saccage répétitif du mobilier liturgique de nos églises – en des proportions bien plus considérables que les actes de vandalisme dont sont régulièrement victimes les autres confessions – n’alarment plus personne en haut lieu.

Perpétuellement campé aux abonnés absents lorsqu’il s’agit de défendre les minorités chrétiennes persécutées en terre d’islam, au point de taire la religion chrétienne des 21 Égyptiens décapités en Libye par les barbares de l’État islamique, le gouvernement de François Hollande manifeste, avec la complicité de nos élites politico-médiatiques, une sourde hostilité à l’égard du fait chrétien en France.

La profanation régulière des tombes chrétiennes et le saccage répétitif du mobilier liturgique de nos églises – en des proportions bien plus considérables que les actes de vandalisme dont sont régulièrement victimes les autres confessions – n’alarment plus personne en haut lieu. Dans le même ordre d’idées, la complaisance persistante dont font preuve les responsables de gauche à l’égard du mouvement Femen n’est certainement pas étrangère à l’activisme antichrétien de ces féministes radicales, qui multiplient en toute impunité les coups d’éclat militants, de préférence perpétrés dans le sanctuaire sacré de nos églises ou de nos cathédrales.  (suite…)

« Laïcité »: Un prétexte, à peine voilé, d’anti-Christianisme et de racisme anti-Français !

devil_vs_jesus

La « laïcité », celle qui s’attaque à l’identité chrétienne de la France et non celle qui garantit la séparation des pouvoirs, a encore frappé. Cette fois-ci, ce sont les Verts qui ont pressé la mairie de Rambouillet de déplacer deux œuvres hors du domaine public : une statue du Seigneur de Rambouillet en prière qui date du XVIIe siècle ainsi qu’un tableau du Christ en croix de Charles Thévenin, daté de 1788.

Les dates de création de ces œuvres devraient suffire à prouver leur légitimité en France, mais les Verts ont trouvé que c’était le moment de brandir la « laïcité » après « les récents événements tragiques de Paris » contre… un Christ en croix. Quel courage… Grégoire Leclercq, tête de file des élus de centre droit, a répondu : ce « ne sont pas des symboles religieux, ils sont des symboles de l’art et de l’histoire ».

Ils sont les deux, en réalité, difficile de nier la symbolique religieuse d’un Christ en croix, soyons francs. Mais il est exact, en revanche, que ces symboles chrétiens sont aussi bien cultuels que culturels en France. Mais l’élu accuse surtout les Verts de vouloir « pousser les principes de laïcité à l’extrême », et ironise « […] on débaptise alors le quartier Saint-Louis ou la rue Saint-Hubert ».

Le bon sens est incontestable, mais l’article 28 de la loi de 1905 sur la séparation de l’Église et de l’État est clair : « Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires ainsi que des musées ou expositions. » Contourner la loi en se plaçant sur le terrain culturel ne suffira pas, tant les revendications sont finalement anciennes et politiques : la République laïque renoue de plus en plus ouvertement avec ses vieilles lubies anticatholiques. (suite…)

Naissance d’un nouveau culte: l’église des « Charlies » !

Belle analyse de Claude Bourrinet du Boulevard voltaire et que nous relayons ci-dessous:

Eric Zemmour souligne le paradoxe du « soixante-huitisme » : il vainquit parce qu’il fut vaincu. Un peu comme Jésus-Christ, qui ressuscita le troisième jour après sa crucifixion. Comme le christianisme fut l’œuvre de saint Paul, qui place cette résurrection au cœur même de la nouvelle religion, on peut se demander si le charlisme, quelques lustres après l’Annonciation, dont l’« angelot » fut Cohn-Bendit, n’est pas l’Assomption de la « rebellitude » cléricalisée, la formule enfin trouvée par le messianisme libéral pour encadrer les ouailles postmodernisés, et obliger les récalcitrants à « entrer » : « Compelle intrare ! » disait saint Augustin, reprenant une parole de la Bible.

Voltaire eut son martyr : Calas. Plus tard, la gauche morale eut Dreyfus. Nous avons les Charlie, victimes, dans l’arène médiatique, de fauves sanguinaires.

L’Église charliste est donc née, avec ses cardinaux exhibant leur componction « tartuffarde » sur le pavé parisien, les défilés processionnaires encensés par les prêtres médiatiques, ses icônes porphyrogénètes, sa communion solennelle, ses messes, ses sermons télévisuels, son catéchisme scolaire, et même les inquisiteurs ubiquistes, qui alimentent, grâce à la diligence de zélés délateurs, les tribunaux de la sainte laïcité.
« Les idées perdront toujours leur procès contre les sensations », constatait avec perspicacité Antoine de Rivarol, explosant au passage la grotesque prétention des Lumières à régenter une société fabriquée de petites briques dotées de conscience rationnelle. La foule accouche de l’individu, non de la personne. (suite…)

Crèches: Rigueur pour les uns, tolérance pour les autres

Eric Zemmour, dans cet éditorial, pointe une fois de plus l’application très « sélective et partiale » de la loi de 1905. En effet, il est ici davantage question de « déchristianisation massive, au profit de l’Islam, que de recherche objective d’une quelconque équité sociale, même habillée de « laïcité » ! Les idéologues de cette nouvelle « révolution culturelle », ou ceux de la « pensée unique », ne parviendront pas à leurs fins . . . Tant que l’homme restera tout autant sentimental, qu’imprévisible !  Aucun peuple ne pourra accepter, sans réagir, que son identité culturelle profonde soit à ce point attaquée ou substituée par une autre !

(suite…)

L’homme naturel, passé ou présent, doit s’effacer devant le futur « trans-humain » !

cimetierreprofaneToute profanation de sépulture, quelque soit la confession, est en soi un comportement abject. Par contre, nous pouvons légitimement nous étonner quant à l’écart de traitement médiatique, accordé à ces actes: Lorsqu’il s’agit de tombes Juives ou Musulmanes, les médias traitent ces évènnements « en boucle », et enchaînent immédiatement sur l’antisémitisme croissant. Par contre, lorsqu’il s’agit de tombes ou d’églises Chrétiennes, ces faits n’obtiennent au mieux qu’un « entrefilet » dans le journal local. En outre, les politiciens corrompus et acquis inconditionnellement à la destruction des valeurs Chrétiennes traditionnelles de notre pays, maximisent la portée des profanations Juives et Musulmanes, tandis qu’ils minimisent ou étouffent l’équivalent Chrétien. Entre des Cazeneuve qui prétendent que « le christianisme est une lecture frelatée de l’histoire de France et qui la rend nauséeuse », et d’autres qui considèrent qu’il n’y a pas de cimetières Chrétiens mais républicains, alors que l’on ne cesse de parler de profanation de cimetières juifs ou musulmans ! .. Etc ..

Ceci démontre au final qu’un complot anti-chrétien est à l’oeuvre en France, parallèlement à une politique méthodique de remplacement massif des populations Européennes, et ceci, dans le but d’obtenir à terme une population globale dont on aura abaissé le niveau intellectuel et culturel, tout en ayant augmenté la docilité et la crédulité ! La destruction ou la dégradation des églises est par contre assez bien « tolérée », dans une république qui se sert de la « laïcité », pour promouvoir en réalité « l’athéisme »l’irrespect des traditions et des valeurs morales, et imposer au final les communautarismes tribalo-mafieux, en remplacement de sociétés nationales basées sur un corpus commun de valeur et le sentiment d’un destin collectif.

Mais la destruction en profondeur des valeurs humaines et traditions séculaires, ne sont qu’un prélude à quelque chose de bien plus grave encore. Il s’agit en fait des prémices d’une véritable « révolution culturelle » imposée par le délire d’une secte internationale de « savants fous », qui se prennent pour des Démiurges, et dont le but est de créer un futur « homme nouveau » ou « trans-humain » ! Un homme sans culture, sans libre-arbitre, sans opinion propre, sans passé, sans genre sexuel naturel, sans respect d’autrui, sans croyance, sans imagination, pour devenir des esclaves spécialisés. Tandis que d’autres, seront les seigneurs régnant sur les précédants, lesquels seront en outre dotés d’une « vie éternelle », par la « sauvegarde régulière » (archivage) de leur cerveau sur des mémoires numériques ! Dans 100 ans, donc, puisque l’on aura toujours pas réussi à rendre des machines intelligentes, ces malades rêvent donc de l’inverse: placer un cerveau humain au cœur d’une machine , tel un « logiciel implanté » au sein d’un robot spécialisé et contrôlable ! Ce monde du futur, rêvé par une petite secte de dégénérés et de sociopathes, qui malheureusement sont richissimes et disposent d’une puissance nocive sans égal ! Ainsi, l’industriel américain Google et ses gourous, tels que Ray Kurzweil, l’imaginent déjà officiellement pour le XXIème siècle, et sont portés par un courant de pensée qui se nomme le « trans-humanisme » ! Google a déjà investi des milliards simultanément dans des technologies convergentes et telles que l’intelligence artificielle, la robotique, le génie génétique, le « big data » (exploitation de données hyper massives .. etc !

Pour ceux qui souhaitent encore plus de détails sur cette sinistre perspective « trans-humaniste » … Ray Kurzweil (qui prévoit de « ressusciter son père ») est un ingénieur informaticien et futurologue récemment embauché par Google. Il annonce que l’homme qui arrive « sur le marché » sera de moins en moins biologique car « bourré » de composants électroniques. D’autres annoncent déjà que « nous serons comme des Dieux » puisque nous serons capables de connaître les pensées de n’importe quelle personne située dans n’importe quel endroit du monde. Il y a clairement de quoi être terrifié par ce que nous préparent les « maîtres magiciens » experts en informatique et biotechnologie. Ces déclarations sont dans la droite ligne du mouvement « trans-humaniste », un mouvement qui souhaite « améliorer » l’homme grâce à la technologie et pourquoi pas, le rendre immortel… Mais imaginez être enfermé 1000 ans dans un placard avant qu’on ait à nouveau besoin de vous ! ne serait-ce pas une excellente définition de l’enfer ?

.

21 coptes égyptiens égorgés parce que Chrétiens

21-coptes

Partout dans le monde, et majoritairement en pays musulmans et communistes, les chrétiens sont les plus arrêtés, martyrisés, persécutés et tués à cause de leur fidélité au Christ. « Ya Rab Yeshua » (Seigneur Jésus). Ce sont les dernières paroles des 21 coptes égyptiens égorgés par la branche libyenne de l’État islamique parce qu’ils étaient « des gens de la Croix fidèles à l’Église égyptienne ennemie ».

Hier, l’Élysée publiait un communiqué dans lequel François Hollande condamnait « avec la plus grande fermeté » l’assassinat de 21 « ressortissants égyptiens ». Pas un mot sur la raison de leur martyre. Ils ne sont pourtant pas morts parce qu’ils étaient égyptiens, mais chrétiens. Fabius déclarait ce week-end, au lendemain des fusillades danoises, que les « musulmans sont les premières victimes » des islamistes.

Dans des pays comme l’Irak ou la Libye dans lesquels le chaos est seul maître et les musulmans ultra-majoritaires, les musulmans sont statistiquement plus nombreux à mourir. Même chose dans une Syrie ravagée par une guerre interminable. Mais ces musulmans meurent parce qu’ils habitent un pays en guerre, non parce qu’ils sont musulmans. Ces 21 Égyptiens, comme d’autres avant eux, sont morts parce qu’ils étaient chrétiens.

Partout dans le monde, et majoritairement en pays musulmans et communistes, les chrétiens sont les plus arrêtés, martyrisés, persécutés et tués à cause de leur fidélité au Christ. L’Élysée continue à le taire, sans surprise. Qu’attendre d’un gouvernement français qui nie déjà les persécutions réelles, bien qu’encore incomparables, contre les chrétiens français ?

Depuis le premier janvier 2015, l’Observatoire de la christianophobie recense déjà plus d’une cinquantaine d’actes de haine antichrétienne : des églises taguées, brûlées, saccagées et, plus grave encore, profanées dans un silence médiatico-politique assourdissant. Depuis hier, les condamnations s’enchaînent après la profanation du cimetière juif de Sarre-Union. L’acte est ignoble, et l’indignation est parfaitement normale. (suite…)

Les femen, « putains du diable », profanent nos crèches

femen_creche

Les « femen », un petit groupe de jeunes femmes hystériques et agitatrices, à la solde du milliardaire Georges SOROS, travaillent clairement dans l’optique de déstabiliser et d’insulter la religion Chrétienne. Ces exhibitionnistes pathologiques, déguisées en défenseur de la « cause féministe », n’ont par ailleurs jamais été vues profaner l’intérieur d’une mosquée ou d’une synagogue… ce qui démontre parfaitement le caractère très orienté de leur « combat ». Nous les mettons par ailleurs au défi de monter une opération similaire à Ryad ! Nous affirmons de manière solennelle, que toute femme dotée d’un minimum de moralité et de respect envers autrui, trouverait bien d’autres moyens, pour se faire entendre, que de montrer ses fesses ! Est-ce que si les hommes exhibaient leur queue, cela les rendrait plus écoutés, plus crédibles et respectables ? Nous sommes étonnés en outre que ces femmes ne soient pas condamnées sévèrement par la justice, laquelle se montre à leur égard d’une curieuse bienveillance … contrairement à ceux qui osent défendre les droits naturels et la famille ! Regardez la vidéo suivante : (suite…)