Frédéric Haziza « la chipie » sioniste !

haziza

Nous sommes le mercredi 4 février 2015. Dieudonné comparait au tribunal de grande instance de Paris pour « apologie du terrorisme ». Un homme s’est glissé dans la salle pour, comme à son habitude, assister à chacune des tentatives de mise à mort de Dieudonné par la justice. Ce monsieur, c’est Frédéric Haziza, « journaliste » de Radio J (la radio juive de Paris et de la région parisienne), du Canard Enchainé et de La Chaîne parlementaire, dont le cœur bat pour un pays étranger!

En sortant, il fut copieusement hué par un parterre de gens venus soutenir Dieudonné. Submergé par la frustration, il donne un petit coup de pied vicieux au genou de l’un des gardes du corps de Dieusonné. Peut-être espérait-il ainsi « déclencher » une réponse violente à son égard, qu’il n’aurait pas manqué de qualifier d’antisémite, et de gagner ainsi dans les couloirs du palais, ce qu’il n’avait pas obtenu dans le prêtoir ! A moins qu’il ne soit tout simplement raciste, et qu’il n’aime pas les noirs !!
.

Réquisitoire contre la Konocratie devenue tyrannie !

jesuisdieudonne

Ce très beau texte est d’une intense vérité. De ce genre de vérités qui mettent mal à l’aise les « simplets arrogants », mais que comprennent parfaitement bien les autres. C’est en effet un bel hommage à « Dieudonné », mais aussi à tous ces êtres dont la créativité ou l’intelligence, dépassent de loin l’entendement des médiocres. Ces médiocres qui se sont auto-persuadés, depuis une vingtaine d’années, « qu’ils le valaient tous bien » ! Ces médiocres, convaincus qu’il n’est pas nécessaire d’apprendre pour savoir, ni de mériter pour obtenir. Ces médiocres qui vous parlent des Seychelles entre deux hamburgers. Ces médiocres qu’une « mutualisation rationnelle de leur bêtise », a permis d’édifier une « cathédrale de l’imposture », au sein d’une « konocratie mondiale », non seulement bêtes, mais devenus carrément méchants !

Dans ce texte on trouvera aussi de petites traces du style de grands prédécesseurs, dans l’exercice du pamphlet, tels que des François Villon, Voltaire, mais aussi plus près de nous, « Coluche » ou encore Pierre Desproges !

Au final, nous ne manquerons pas de souligner que les vrais penseurs et les humoristes, sont toujours les premières cibles de la tyrannie !

Les juges qui seront amenés à juger cet humoriste, pour « apologie du terrorisme », feraient bien de ne pas suivre la requête de crétins malfaisants, fussent-ils premier ministres, et d’admettre que dans la langue des érudits, il y a souvent un « second degré » à considérer. Dieudonné, par ce jeu de mots, montrait que lui aussi était considéré comme un terroriste, par la « bien-pensance sioniste ».

Dans ce sens, ces mêmes juges, s’ils se considèrent honorables, devraient poursuivre alors le ministre Bernard Cazeneuve pour « incitation au terrorisme », en ayant déclaré publiquement que << Prôner le Djihad n’était pas un délit >>. Ne serait-ce que par ces deux exemples, j’espère que les jeunes générations comprendront qu’ils vivent déjà au sein d’une dictature, et que la « police politique » est déjà à l’oeuvre !

Le film qui suit, a été censuré par YouTube,  mais avait été sauvegardé sur nos supports contre toute censure arbitraire. … nous le rééditons donc ! (suite…)

Le pays gouverné par le CRIF ? la chasse aux opposants ?

herr_valls

Dieudonné, un humoriste populaire, est persécuté en France par un « néo-sanhédrin » au pouvoir occulte mais effectif. Le CRIF veut la tête de cet humoriste. Il est capable aujourd’hui d’instrumentaliser l’appareil d’état, selon sa demande et sa volonté. Valls, la fidèle marionnette sioniste, anciennement pro-palestinienne, ira même jusqu’à convoquer en urgence le conseil d’état pour casser un jugement favorable à Dieudonné ! Récemment, Dieudonné fut même interpellé chez lui, par un dispositif digne de celle d’un terroriste. Etc… Etc…. Les communautés organisées, les corps intermédiaires, et les guildes de tous ordres sont illégales en France, mais cela n’empêche pas le CRIF d’exercer un « ministère secret », de convoquer nos gouvernants, et de les « reprendre » s’ils le souhaitent, lors du « grand oral » du dîner annuel du CRIF auquel nul homme politique ne peut se soustraire (Président inclus). Nous avons donc affaire à un véritable « état dans l’état », auquel sont soumis nos gouvernants, ce qui est grave.

.

.

A propos de marionnette, nous revenons un instant sur Manuel Valls, homme au mieux « bipolaire », pour ne pas dire mythomane, et dont la biographie est un mensonge intégral. Ce sociopathe sans scrupules peut ainsi pendant 25 ans épouser la cause palestinienne, puis « se sentir éternellement lié à Israël ». Cet homme dont les discours hystériques le rapproche davantage d’un hitler que d’un Jaurès, est un officier des basses œuvres, un homme dangereux, bref, un candidat idéal à la succession (inversée) d’himmler !  Un homme qui a eu le culot, devant des journalistes, d’affirmer que « l’holocauste Juif devait être sacralisé et même sacré » ! Vous imaginez cette petite bande de malades, peut considérer que la souffrance des Juifs occulte celle de tout les reste de l’humanité ? Dernièrement, c’est ce même Valls, après l’attentat de Charlie hebdo, qui lancera tous azimuts, des procédures judiciaires iniques pour « apologie du terrorisme », envers tous ceux qui s’opposent au système: y compris contre des enfants de 16 ans ! La police politique devient aujourd’hui une réalité, dans cette Europe si « démocratique » !

.

.

Sans compter le « zap » médiatique suivant, dans lequel vous noterez que des questions non annoncées au standard, sont considérées comme « questions pirates ». L’entraînement de la LDJ, des déclarations politiques hallucinantes ! Bref, vous allez vous régaler de ce florilège de sionisteries insidieuses, violentes, intellectualisées ou autres.
.

Les larmes de mauvaise foi du sionisme raciste et conquérant !

nazionismIl est ici question du sionisme politique, idéologie extrémiste qui agit en France et ailleurs. Cet article se veut factuel et objectif. Nous sommes confrontés à une augmentation importante des mises en scène et simulacres, concernant des faits annoncés médiatiquement comme antisémite, et se révélant au final, tout à fait imaginaires. Ces mises en scènes sont d’ailleurs souvent réalisées par ceux qui s’en prétendent les victimes. Ces « évènnements » ont une énorme audience médiatique, alors même que la démonstration de l’imposture, y compris par voie judiciaire, est souvent passée sous silence ! Ces faits, ourdis par le sionisme politique, idéologie fasciste, n’ont d’autre but que de culpabiliser et de déstabiliser l’opinion publique, tout en faisant les « choux gras » des « unes » du « jérusalem post », ou de I télé. Bref, La question est simple, au regard des vidéos qui suivent : Y a t-il en France des lois spécifiques, ou un usage tacite, accordant aux extrémistes juifs de la LDJ ou du BETAR, une quasi impunité, pour des propos incitant à la haine, pour des appels au meurtre, pour des actes de violences physique, lesquels vaudraient pour n’importe quel autre auteur, de très lourdes sanctions ? Regardez attentivement ces vidéos, et demandez-vous où se trouve le fascisme réel, l’irrespect de la loi, et le respect de la liberté d’opinion. (Il faut noter que la LDJ est interdite en Israël, ce qui m’apparaît assez logique, vu que cette organisation oeuvre « à l’international »)

(suite…)