Le « Collectif Racine »

Logo_COLRAC

Dans le cadre du rassemblement bleu marine, cette initiative tente de regrouper les enseignants du primaire, du secondaire ou du supérieur, de l’enseignement général et technologique comme professionnel, du public aussi bien que du privé, pour œuvrer au redressement de l’Ecole de la République. Ce collectif réfléchit sur des propositions de fond, mais aussi à des solutions plus concrètes en direction des élèves et parent d’élèves, forts inquiets de la situation actuelle.  D’autre part, le Collectif Racine « Lycées », créé en septembre 2014 et réunissant les lycéens patriotes, s’associe au Collectif Racine des enseignants, avec lequel il partage le souci de l’Ecole de la République et l’ambition de son nécessaire redressement.

(suite…)

Promotion de l’homosexualité à l’école ?

ecolomo_0

Marion Sigaut, que l’on ne présente plus, fait un constat accablant de l’école, instrumentalisée dorénavant par des idéologues aux desseins inavouables. Ci-dessus, des « études » concernant les pratiques sexuelles des enfants, et dont certaines servent de base idéologique de la « théorie du gender ». Découvrez sa vidéo :

(suite…)

Allemagne: la prison pour avoir refusé des « cours de sexualisation précoce » !

9Bezimeni-1La répression outre-Rhin dans le domaine de la politique familiale et de l’éducation continue. En France les médias et les responsables politiques, comme l’actuelle Ministre de l’éducation, expliquent que la théorie du genre est un produit de l’imagination et qu’elle n’existe pas, et que des cours de sexualisation précoce des enfants dans les petites classes sont un fantasme. En janvier 2014, nous avions dans un article parlé des dégâts de l’éducation du Genre et de parents en Allemagne qui sont menacés d’être mis en prison quand ils, ou leurs enfants, refusent les cours de sexualisation, cours sur le Genre dans le primaire. En Allemagne des enfants tombent littéralement dans les pommes durant ces cours ou refusent d’y retourner. Quand les enfants ne vont pas en cours du Genre, l’école menace les parents et dépose une plainte si les parents ne veulent pas obéir. Puis la justice condamne les parents à payer une amende. Si par principe, les parents refusent de payer l’amende, c’est la police qui se présente à leur domicile pour les mettre en prison !

(suite…)