Ces politiciens qui trahissent leur nation !

allée bayrou

François Bayrou ne sait décidément pas comment faire pour goûter aux joies du pouvoir. Contester à droite ? Créer un centre ? Faire du « et et » ou du « ni ni » ? Même avec un « modem », apparemment la transmission de son message ne passe pas ! S’allier avec le PS ? ils n’en veulent pas, et pas davantage François Hollande pour lequel il avait pourtant appeler à voter ! Non, toujours rien ! Alors, maintenant, il lui vient d’autres idées: honorer les ennemis de la France et cracher sur l’histoire de son propre peuple, ce sera peut-être bien mieux ! Il vient ainsi d’inaugurer, dans sa ville de Pau une « allée abd el kader », … existe t-il une rue Charles de Gaulle à Alger ?… Ce traître est loin d’être le seul(suite…)

Le Drame des pieds noirs et des Harkis

72220956_p

Pendant 50 ans, les Français d’Algérie et les Harkis ont fait l’objet d’une véritable omerta, doublée d’une injustice flagrante, occultant la réalité des évènements et les épreuves tragiques qu’ils ont vécues. Ce film ouvre les esprits et offre une autre lecture de l’histoire de la Guerre d’Algérie. De nombreuses interviews réalisées en Algérie, en France et à l’étranger, ainsi que bon nombre de documentaires, donnent la parole aux victimes et témoins de cette période. Produit avec le soutien d’une association arlésienne d’enfants de Pieds-noirs, ce film est signé Charly Cassan, ancien dirigeant de radios locales, lui-même rapatrié à l’âge de 20 ans, et marqué par le suicide de son père, juste après son arrivée en métropole.  S’il affiche en sous-titre la prétention de raconter “la véritable histoire des Français d’Algérie”, le film est avant tout une somme de témoignages sur les “événements” et sur le retour. « L’objectif n’est pas de polémiquer mais de témoigner de la souffrance. Charly Cassan et son épouse ont fait un gros travail de recherches en laissant la parole aux victimes » explique Frédéric Gourrier, président de l’association qui diffuse le film.

(suite…)