USA: à 90 ans, il nourrissait les sans abris dans la rue: il est arrêté par la police !

90ansnourrit

Des mesures indignes d’une démocratie qui se prétend être la plus grande du monde ! Cet homme a beau avoir 90 ans, son action nourrir son prochain défavorisé, est assimilée à du terrorisme économique, à l’égard de l’industrie agroalimentaire, qui peut y voir là une « perte de profit », ou au maire qui peut y voir également un trouble à l’ordre public ou même une critique de sa politique sociale. Par conséquent, son arrestation est tout à fait justifiée, de leur point de vue. En effet, comment des commerces peuvent rester « compétitif », ou un maire politiquement crédible, avec de tels individus qui se mêlent de sentiments humains et de solidarité altruiste ? D’autre part, donner de l’espoir aux esclaves ne peut être toléré ! En effet, en dégât collatéral, comment les laboratoires pharmaceutiques pourront-ils vendre leur précieux médicaments contre la dépression morale, et ceux contre la malnutrition ? Quoi qu’il en soit, il y eut une véritable « levée de boucliers » de la population, en faveur de ce pauvre homme, ce qui nous conserve quelques espérances pour l’avenir du genre humain. Pour terminer, je me demande comment ces policiers peuvent se regarder en face, dans une glace, en procédant de la sorte !

.

 

 

.

Taubira souhaite une « Justice réparatrice » pour les bourreaux

da8cc950-c1e3-11e1-a5e5-e3ad79bf9070-493x328

Taubira (sans « madame »), après avoir fait libérer les violeurs en réunion d’une jeune fille, la semaine précédente, après avoir fait libérer l’assassin Coulibaly, et libérer toutes racailles condamnées à moins de trois ans. Après avoir permis le cumul des sursis, l’embastillement des défenseurs des droits naturels des familles, entre autres méfaits, s’attaque maintenant aux traumatismes psychologique subis par les bourreaux, peut être à cause de leur victimes ! Dans la logique totalement psychopathique de cette ministre, de ses inspirateurs idéologiques, et même des juges islamiques appliquant la charia: c’est à cause de la victime que le bourreau a dû commettre son crime ! On se demande parfois si la loi de la jungle n’est pas plus juste. Taubira, mère et épouse de malfaiteurs, et pas claire elle-même, se sent naturellement portée à défendre ceux dont elle se sent proche: les criminels bien sûr ! Taubira finira certainement un jour au bout d’une pique, et nous pouvons l’assurer que ses bourreaux n’en ressentirons absolument aucun traumatismes, et nous les remercions d’ailleurs par avance, pour cette opération de salubrité nationale ! Nous relayons ci-dessous, un article paru sur « la gauche m’a tuer » et « le figaro » :

La justice réparatrice voilà la solution pour Mme Taubira de lutter contre le crime et la délinquance, ou plutôt pour aider nos bandits qui pullulent dans nos contrées. Comme nos gouvernants ne veulent plus construire de prison, (puisque idéologiquement contre), ils sont donc persuadés que la prison n’est pas la solution pour la réinsertion de nos assassins, même si la détention n’a pas été créée pour cela mais pour maintenir à l’écart des gens ne pouvant vivre en société. Donc ils tentent des choses sorties de la tête d’un philosophe « progressiste », ou venant d’un pays nordique où la criminalité est presque égale à zéro. Ainsi, chaque année 100 000 personnes n’effectuent pas leur peine de prison, 100 000 autres vivent avec un bracelet électronique ne marchant pas pour la plupart du temps et n’empêchant pas d’autres crimes, sans oublier tous ceux qui n’ont pour condamnation qu’un simple rappel à la loi. (suite…)

Plainte ignorée de 153 députés contre les insultes des rappeurs

smalaMme Tobira (l’orthograffff n’est pas une obligation), ministre de la justice, ignore superbement une plainte de plus de 153 Députés qui s’indignent contre le caractère extrêmement violent des paroles de certaines chansons de Rap. Pour notre part, nous pensons qu’il s’agit purement et simplement d’un appel « non voilé » à la violence, une incitation à la haine et au terrorisme, une insulte à la communauté Nationale et à ses institutions. Quant au « MRAP », défenseurs de droits « à sens unique », il considère que l’UMP « Dérape », et cite les textes d’autres artistes tels que Léo-ferré, Brassens, le Forestier ou encore Renaud, mais dont les paroles sont bien loin d’atteindre ce niveau de bassesse haineuse. Le Mrap comme Mme Taubira considèrent ces paroles comme de « l’expression culturelle » … alors, que pensez vous de notre chansonnette et de sa portée culturelle ?

Chassons les blacks du pouvoir
et les nègres des ministères
Chassons les beurs des prêtoirs
et plantons les biks en terre

Tôbira qui singe la justice
Valls sans cornes de toro
Belka qui sur l’école pisse
Cazeneuve herr gestapo

Le Flingue dans le fion
De vos culs de racailles
Nous vous chasserons
avec vos pots-liticailles

Vous avez apprécié madame la ministre, et messieurs les faux anti-racistes ? Nous l’espèrons, car désormais nous savons que  » l’insulte en vers: c’est de la culture  » … Nous préparerons donc un beau répertoire dans ce sens !

Termes de la plainte de François-Michel Gonnot
(Député UMP de l’Oise)

Je figure parmi les quelques 153 députés UMP qui ont demandé il y a plusieurs mois au Ministre de la Justice – jusqu’ici sans succès – que des poursuites judiciaires soient ouvertes contre quelques groupes de rap qui, dans des chansons que fredonnent les banlieues et qui se vendent même à la FNAC, insultent gravement notre pays et menacent nos compatriotes de façon totalement inacceptable.

Les membres de ces groupes sont étrangers ou d’origine étrangère. Ils ont été accueillis dans notre pays et y font aujourd’hui fortune en vendant leurs insanités. On ne peut accepter, et aucun gouvernement au monde n’accepterait, de tels faits.

Jugez par vous-même : (suite…)

Un clandestin devient « Meilleur apprenti de France » . . . pour la quatrième fois en cinq ans !

11Pour la quatrième fois en cinq ans, le prix de « Meilleur apprenti de France » a été décerné sous les ors du Palais du Luxembourg à un clandestin. Ce dernier avait même fait l’objet, en octobre, d’une obligation de quitter le territoire français. Cette remise de médaille a donc été évidemment l’occasion de ressasser la formule éculée selon laquelle l’immigration serait une chance pour la France et les étrangers entrés illégalement sur le territoire national des atouts précieux pour la République. Sans préjuger des qualités professionnelles de ce jeune clandestin albanais, dont il pourrait d’ailleurs faire profiter son pays, on peut tout de même s’étonner de cette étrange propension à récompenser des immigrés illégaux. Il semble évident qu’il s’agit bien d’un choix fortement connoté idéologiquement et mettant en œuvre la fameuse « discrimination positive » chère à bon nombre de responsables de l’UMP et du PS.

Il semble étrange que des gens se prétendant à tout bout de champ républicains récompensent ainsi la violation de nos lois (à travers l’entrée et le maintien illégalement sur notre territoire) et établissent une distinction manifeste en fonction des origines. Car cette « discrimination positive » envers les uns signifie forcément une discrimination négative envers les autres : n’y avait-il donc personne pour mériter ce prix parmi les centaines de milliers de jeunes français en apprentissage ? (ndlr: et comment l’inscription à ce concours professionnel at-il pu être possible sans être Français de nationalité ?)

Nicolas BAY
Député Européen

 

 

.

 

 

2015: Un journaliste échappe de peu à la justice des tyrans

juge-instruction-642x514

Dans une simple affaire de diffamation, la juge d’instruction Françoise Petureaux (photo), a tenté de faire incarcérer un journaliste, Nicolas Berard, alors que la loi l’interdit. En effet, en matière de diffamation, un juge d’instruction n’a pas le droit de faire placer en détention provisoire une personne, car la diffamation n’est pas sanctionnée par une peine de prison, mais par une simple amende. Mais la juge d’instruction Françoise Petureaux ne connait apparemment pas les lois, ou bien se considère au dessus d’elles ! (suite…)

Tesson: devrait être en taule ou à l’asile pour cela !


Dérapage raciste chez Morandini : heureusement… par asi