Sputnik un média libre dans un monde multipolaire

logo_sputnikSputnik montre une image plus complète du monde et la diversité des opinions dans celui-ci. Sputnik raconte ce que des autres taisent. « Certains pays imposent leur volonté à l’Ouest ainsi qu’à l’Est. Du sang coule, des guerres civiles éclatent, des « révolutions de couleur » surviennent et même des pays se désintègrent partout où ils s’ingèrent. L’Irak, la Libye, la Géorgie, l’Ukraine, la Syrie … Beaucoup comprennent déja qu’il ne faut nécessairement pas aider les Américains à le faire. La Russie propose un modèle de monde au profit de l’humanité. « Nous sommes pour un monde polychrome et multipolaire et nous avons nombre d’alliés dans ce domaine, et c’est pour ça que notre groupe média lance la nouvelle marque mondiale Sputnik », dit le directeur général de l’Agence d’information internationale Rossiya Segodnya, Dmitri Kisselev. Sputnik montre un monde multipolaire où chaque pays a ses intérêts nationaux, sa culture, son histoire et ses traditions à lui. « Dans ce monde, le Japon est japonais, la Turquie est turque, la Chine est chinoise et la Russie est russe dans l’optique de notre civilisation multiethnique. Nous ne demandons à personne de vivre selon les règles russes, nous estimons que chacun a le droit à son propre monde de vie et que ce monde est basé sur le droit international. La modification actuelle de l’ordre mondial s’effectue à notre profit, au profit de l’humanité. Nous ne sommes pas un média d’opposition pour les pays dans lesquels nous travaillons, nous maintenons de bonnes relations avec tout le monde », a conclu Kisselev.

Lire la suite:
.

16 Propositions radicales, dans l’esprit du CNR

asselineauL’UPR propose ici une vidéo présentant en 16 mesures de fond, les éléments d’un changement radical de politique pour la France et le peuple Français. Ces mesures s’inspirent de l’esprit du CNR (Conseil national de la Résistance), qui avait su, grâce au doigté d’un Jean Moulin, proposer une « union sacrée » de toutes les tendances politiques face à un ennemi commu qu’il convenait de chasser. Ce que l’on sait moins, c’est que le CNR avait une double mission: Une mission militaire pour organiser la reprise du Territoire Français à l’ennemi d’alors, mais aussi une mission sociale préparant ainsi les grandes lignes de ce que devait être la société une fois la paix civile retrouvée. C’est dans ce esprit que s’inscrivent ces 16 propositions que nous vous invitons à prendre connaissance. (suite…)

Le chant des partisans durant la seconde guerre mondiale

imgres

 

(suite…)

La résistance commença par les nationalistes et les militaires … la gauche ne suivit que plus tard !

JM_filigranneComme le disait de groussouvres, la gauche a su exploiter les mérites de la résistance, mais c’est la droite, l’extrême droite, les anciens militaires et même les royalistes qui en on constitué les premiers bataillons. Jean moulin et de Gaulle, durant la guerre, et pour libérer la patrie, ne faisant pas de discrimination entre les tendances et les idéologies. Il n’y avait que deux camps: les traîtres collaborationnistes, et ceux qui combattaient pour la France libre. Jean Moulin (le seul de gauche), avait réussi le tour de force d’unir dans un même combat tout à la fois les ultra communards et les cagoulards ….

CDGEn outre, Le FN fut constitué d’authentiques patriotes et réclament le droit au respect de notre culture, de notre histoire. Ils souhaitent la préférence nationale, mais se sont aussi battus pour préserver la nation en question.. Il faudrait relire les écrits du général de Gaulle et « cesser de le faire parler à titre posthume ». Pour rafraîchir la mémoire, ce petit extrait, du registre des ralliés de la première heure !

Etienne CHOUARD remet clairement les pendules à l’heure

chouardEtienne Chouard nous fait ici, une démonstration magistrale d’honnêteté politique par delà le clanisme stupide et les clans ultra-formatés, comme d’ailleurs en témoignent les propos insidieux, piégeux et invocatoires de celui qui l’interviewe. On voit d’ailleurs ici que ce journaliste n’a pas l’intention de questionner, mais de convaincre son interlocuteur, l’amener progressivement à ses propres vues, et lui faire dire ce qu’il a envie d’entendre: Exactement comme ses grands confrères nationaux ! On voit parfaitement que ce journaliste est en « service commandé » au service de sa « chapelle », et non pour exercer ce qu’il prétend être: les yeux et les oreilles du peuple. Bravo, Mr Etienne CHOUARD, nous voyons dans votre démarche, dans votre constance, et votre sincérité, celles d’un authentique résistant, tentant par-dessus tout d’unir toutes les forces s’opposant à un fascisme déjà à l’ouvrage en occident, et dont on nous fait croire qu’il pourrait être « futur ». Votre action aurait probablement rempli Jean Moulin d’une grande fierté, et il se serait probablement reconnu en vous ! (suite…)