Un général US en retraite, sénile et dangereux !

generalUS

Moscou a intenté une procédure pénale contre le général américain Robert Scales pour avoir appelé Kiev à tuer le plus grand nombre possible de Russes. Le Comité d’enquête de Russie a engagé une procédure pénale contre Robert Scales, général américain à la retraite qui avait appelé à « tuer le plus de Russes possible » dans une interview diffusée en direct sur la chaîne de télévision Fox News. « Une procédure pénale a été engagée contre le citoyen des Etats-Unis Robert Scales pour incitation à une guerre d’agression, commise avec l’utilisation des médias », lit-on dans un communiqué mis en ligne jeudi sur le site du Comité d’enquête. Selon les autorités d’instruction, les propos de Robert Scales « constituent une violation non seulement de la législation russe, mais aussi de l’article 20 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966 qui interdit toute propagande en faveur de la guerre et toute incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence ».

 

 

 

 

 

.

Sputnik un média libre dans un monde multipolaire

logo_sputnikSputnik montre une image plus complète du monde et la diversité des opinions dans celui-ci. Sputnik raconte ce que des autres taisent. « Certains pays imposent leur volonté à l’Ouest ainsi qu’à l’Est. Du sang coule, des guerres civiles éclatent, des « révolutions de couleur » surviennent et même des pays se désintègrent partout où ils s’ingèrent. L’Irak, la Libye, la Géorgie, l’Ukraine, la Syrie … Beaucoup comprennent déja qu’il ne faut nécessairement pas aider les Américains à le faire. La Russie propose un modèle de monde au profit de l’humanité. « Nous sommes pour un monde polychrome et multipolaire et nous avons nombre d’alliés dans ce domaine, et c’est pour ça que notre groupe média lance la nouvelle marque mondiale Sputnik », dit le directeur général de l’Agence d’information internationale Rossiya Segodnya, Dmitri Kisselev. Sputnik montre un monde multipolaire où chaque pays a ses intérêts nationaux, sa culture, son histoire et ses traditions à lui. « Dans ce monde, le Japon est japonais, la Turquie est turque, la Chine est chinoise et la Russie est russe dans l’optique de notre civilisation multiethnique. Nous ne demandons à personne de vivre selon les règles russes, nous estimons que chacun a le droit à son propre monde de vie et que ce monde est basé sur le droit international. La modification actuelle de l’ordre mondial s’effectue à notre profit, au profit de l’humanité. Nous ne sommes pas un média d’opposition pour les pays dans lesquels nous travaillons, nous maintenons de bonnes relations avec tout le monde », a conclu Kisselev.

Lire la suite:
.

L’inde envisage des chasseurs sukhoï, en remplacement des rafales Français

187941043

Après l’affaire des « mistral », il fallait peut-être s’y attendre : L’Inde pourrait acheter les chasseurs russes dernier cri Su-30 MKI si la transaction concernant les chasseurs français Rafale n’est pas réussie, annoncent vendredi des sources au sein du ministère indien de la Défense. L’Inde est entrée en janvier 2012 en négociations exclusives avec Dassault Aviation pour doter son armée de 126 avions Rafale pour un contrat estimé à plus de 18 milliards d’euros, armements et soutien compris. Cette opération doit donner du travail à toute la filière aéronautique militaire, environ 500 PME travaillant pour le Rafale. Auparavant, le ministre indien de la Défense a déclaré que les négociations qui durent déjà plus de trois ans éprouvent des « difficultés », les constructeurs français refusant de respecter les conditions posées par l’Armée de l’air indienne lors de l’appel d’offres. (suite…)

Malgré les « sanctions » et le vol de l’Ukraine par les USA: les Russes se portent à merveille et l’Europe devrait s’inquiéter !

russallies

La Russie regorgeant de ressources et de cerveaux, avec ses alliés de l’organisation de Shanghaï, ceux du BRICS et de l’union douanière, formant un bloc de trois puissances nucléaires, une puissance agricole un pays africain développé, et des alliés traditionnels au moyen orient, Syrie et Iran, pour une population totale de presque la moitié des habitants de la terre, La Russie serait donc affaiblie ?

 

Cet article est paru sur le site « polémia », sous le titre original:  << Noyés dans leur bortsch les Russes ? Rira bien qui rira le dernier… >> Je viens d’entendre un chroniqueur célèbre – chien de garde de l’orthodoxie ultralibérale ne prenant même plus la peine de se camoufler derrière le faux-nez d’un pseudo humanisme de gauche – baver sur les propos de Vladimir Poutine au cours de sa conférence de presse de jeudi. Le Russe, c’est « le méchant » qui a annexé la Crimée et qui menace la pauvre Ukraine, pour les canards laquais. Ben voyons… Ils oublient de dire, les canards laquais, que les USA œuvrent depuis des années, sans même s’en cacher, pour pousser la Russie à la faillite, se débarrasser de Poutine pour le remplacer par un pantin à leur botte, genre Eltsine, et accessoirement appuyer la main-mise des Etazuniens sur l’Europe en saccageant les échanges commerciaux entre l’Union européenne et la Russie.

Ils oublient de dire, les canards laquais, que les USA ont dépensé cinq milliards de dollars pour « acheter » les politicards les plus corrompus de l’Ukraine, fomenter un coup d’Etat pour en prendre le contrôle politique et faire main basse sur les richesses de ce pays. L’Ukraine a d’énormes réserves de gaz de schiste, dernier cheval de bataille yankee, et pas de législation interdisant la fracturation. Et voilà Chevron au travail ! Le sol de l’Ukraine est l’un des plus fertiles du monde. Et voilà Cargill investissant à tour de bras : silos à céréales, aliments pour animaux, port de Novorossisk sur la Mer Noire. Et voilà les fabricants de matos agricole CNH Industrial, Pioneer DuPont, John Deere, Eli Lilly & Co. Et voilà l’inévitable Monsanto qui prévoit de construire une usine géante de semences (non OGM, bien sûr, qu’ils disent, la main sur le cœur  !) dont le but est d’inonder l’Europe de leurs saletés. (suite…)

Prêtre aveugle, sénile, ou à la solde de la CIA ?

patriarche_ukrainien

Le chef de l’Eglise orthodoxe ukrainienne, patriarche Filaret de Kiev, dont les prises de position sur Poutine et la Russie, qu’il qualifie ‘’d’ennemi russe’’, sont bien connues, vient d’en rajouter une louche ce samedi en qualifiant Vladimir Poutine de « nouveau Caïn » « possédé par Satan ». Reprenant les thèses des journaux mainstream, il fustige le dirigeant russe, l’accusant de verser le sang de ses frères ukrainiens en envoyant des troupes régulières sur le sol ukrainien.

Quel que soit ce qui se passe sur le terrain, comment un patriarche peut-il avoir oublié les massacres d’Odessa, les bombardements de Slaviansk ou de Lougansk, la destruction de villages, l’usage d’armes de destruction massive contre la population par la ‘’glorieuse’’ armée ukrainienne ? Aurait-il également oublié que la décision d’aller tuer ‘’des frères’’ dans l’est a été prise et mise en œuvre à Kiev et non à Moscou ? Comment un homme d’église de son niveau peut-il être atteint d’une cécité telle qu’il ne voit pas les groupes nazis, dégoulinant de haine pour ‘’leurs frères’’, pratiquer une véritable épuration ethnique se soldant par des centaines de milliers de réfugiés ?

S’il se cherche des Caïn, ce n’est pas ce qui manque à l’intérieur des frontières de l’Ukraine. Pour sortir les diatribes qu’il a faites sur le président russe il faut qu’il soit en service commandé, ou qu’il ait une poutre dans l’œil.

 

Proposepar_RI

 

 

 

 

 

.

L’économie de la Russie nouvelle

russieCroissance et libertés. Il peut paraitre paradoxal de parler de croissance et de libertés économiques dans la conjoncture actuelle. Après 14 ans de forte croissance (sauf lors de la crise de 1988), celle-ci s’est arrêtée pour l’instant dans un contexte de baisse du prix du pétrole et de sanctions. Mais, comme le dit l’économiste Jacques Sapir, les « fondamentaux » de l’économie russe restent bons. Ce sont ces fondamentaux que nous allons voir, fidèles à notre méthode aristotélicienne : examen du territoire (cause matérielle), des normes juridiques et fiscales, du contexte humain et culturel et étude de l’articulation avec les causes finales, notamment politiques. (suite…)

Poutine ne cèdera jamais aux « pressions occidentales » et défend l’intérêt National Russe

poutineArticle de Dominique Jamet, paru sur le site de Boulevard Voltaire, et sous le titre original de << Le Slave se Rebiffe >> : Les médias bien comme il faut notent ces derniers jours, avec une certaine surprise et une réprobation certaine, la tonalité franchement anti-occidentale des récentes déclarations et en particulier de la dernière conférence de presse de Vladimir Poutine. À les en croire, le « maître du Kremlin » (c’est ainsi qu’ils désignent communément le président russe comme ils appelaient Saddam Hussein « le maître de Bagdad », Slobodan Milošević « le maître de Belgrade » et comme ils qualifient Bachar el-Assad de « boucher de Damas ») assaisonnerait même son borchtch d’accents de guerre froide… C’est du reste parfaitement exact. Il est vrai que M. Poutine semble cultiver et exploiter sans vergogne le filon démagogique du patriotisme, voire du nationalisme, voire du chauvinisme russe et n’a pas pour l’Union européenne ou les États-Unis d’Amérique les égards qui leur sont dus. On se demande bien pourquoi. (suite…)