Le scandale de l’eau du robinet surchargée en sels d’aluminium

favrot

Dans la vidéo qui va suivre, vous allez voir un chercheur, Jean François Dartigues de l’INSERM Bordeaux, en 1998, déclarer aux termes d’une étude très poussée qu’une contenance en aluminium de plus de 100 micro-grammes par litres, multipliait par deux le risque de maladies neurovégétatives et en particulier d’Alzheimer. Un journaliste de France soir, Roger Lenglet, publie donc un article sur ce sujet. Le jour même de la parution, Bernard Kouchner, alors ministre de la santé, appelle Dartigues, et lui intime l’ordre de démentir ou tout au moins de minimiser ses déclarations, le soir même sur TF1. Ce qui fut fait. Son collègue, un autre chercheur, Guy Berthon, se souvient très bien de ce coup de fil et de son indignation d’alors. Il aurait même dit à son collègue: << Un chercheur n’a pas de comptes à rendre à un ministre mais à sa conscience >>. Bref, affaire enterrée provisoirement. Néanmoins, l’état commande une « étude de couverture » à l’AFSSA, étude qui certifie que rien ne justifie de changer la norme actuelle établie à 200 Micro-grammes. Sophie Legall, journaliste pugnace et courageuse, persiste dans son enquête et va interroger la directrice des risques sanitaires de l’AFSSA, Mme Marie Favrot, qui va s’enfermer dans un « ce n’est pas de notre ressort de dire si c’est dangereux ou pas ». Alors, sophie legall lui montre une analyse effectuée dans une commune de france et établissant le taux d’aluminium à 1.200 micro-grammes, soit six fois supérieur à la norme et 12 fois aux recommandations du chercheur … à ce stade: Mme Marie Favrot demande tout simplement de « couper l’émission » ! Belle attitude pour une responsable de santé publique ! Au final: pour que Mr Jean François Dartigues puisse conserver les crédits de son institut et que mme Marie Favrot garde sa place … tous deux sont prêts à étouffer leurs consciences et  collaborer avec l’infâmie, quitte à empoisonner ou rendre malade des millions de gens … Voilà où notre société en est arrivée. Il faut savoir enfin que si cela arrangeait l’état, et les lobbies qui l’instrumentalisent, ils pourraient tout à fait demander une étude bidon qui rehausserait le seuil de dangerosité à 1200 micro-grammes ! … et nous trouverions alors tout autant de fonctionnaires et de responsables publics qui trouveraient cela normal, baisseraient les yeux, en acceptant ainsi de vendre leur âme ! (suite…)

EBOLA: Mensonges et Business

Semer la panique : un business très lucratif La panique autour du virus Ebola rappelle évidemment la grippe aviaire de 2005 et la grippe porcine (H1N1) de 2009. Ces deux « pandémies imminentes » ont été l’occasion de manipuler grossièrement les opinions publiques pour justifier la vaccination en masse des populations, qui s’est révélée entraîner de terribles effets secondaires, dont la narcolepsie, un très grave trouble du sommeil. [7]

Pour en savoir plus,

(suite…)

Vaccins: est-on propriétaire de son corps ?

vaccinL’intrusion de la communauté nationale est omniprésente. Votre droit de propriété est surtout celui de vous mettre en conformité avec une quirielle de lois dont le résultat se traduit par le fait que si vous avez signé un contrat de propriété, c’est pour payer des taxes et subir un nombre impressionnant de contraintes qui vous font sérieusement douter de l’intérêt réel de posséder quoi que ce soi. … Suite de l’article sur le site de « histoiresdefrance »

(suite…)

Les « toxines de Coley », un remède oublié contre le cancer

2jyoL’industrie pharmaceutique est, depuis longtemps, davantage orientée vers ses profits que motivée par l’idéal de soulager la souffrance humaine. Cette histoire, que nous vous présentons, raconte comment en 1890, un médecin trouva un remède très efficace contre de nombreuses formes de cancer. Cette histoire raconte également comment cet homme qui prétendait guérir ses semblables, fut réduit au silence par ceux dont le seul but était au contraire de soigner une « longue maladie », au travers de nombreux médicaments et traitements coûteux… (suite…)

Médecines et traitements alternatifs !

sni-logoNous relayons ici une initiative extrêmement intéressante, de la part d’un organisme qui se bat depuis longtemps POUR des médecines douces, issues tout à la fois d’un savoir ancien, mais aussi de recherches modernes … et globalement tues tues et/ou bâillonnées. Cet Organisme dénonce aussi très clairement le complexe médico-pharmaceutique dans ses dérives visant presque à générer de la « chronicité », de manière à générer du même coup de la récurrence médicale et médicamenteuse à long terme. (suite…)