« L’État islamique a été créé par les États-Unis ! »

debenoistPour que cette union nationale dont on nous rebat les oreilles depuis des jours ait un sens, cela nécessite la menace d’un ennemi commun. Mais quel est-il, sachant que personne ne l’a pour l’instant désigné ? Car se contenter d’évoquer le « terrorisme », ça demeure un peu vague… Nous assistons actuellement à d’incessantes gesticulations visant à tout faire pour ne pas désigner l’ennemi sous son nom. La notion d’ennemi devient problématique dès l’instant où l’on ne veut pas en avoir, parce que l’on a oublié que l’histoire est tragique et qu’on a voulu mettre la guerre hors la loi. Mais il y a au moins deux autres raisons à ce refus d’appeler l’ennemi par son nom. La première est que cette désignation paraît politiquement incorrecte, car susceptible d’« amalgame » (le mot est d’origine arabe : âmal a-jammâa). La seconde, la plus fondamentale, est que la classe politique n’est pas étrangère à son apparition.

La France a fait deux erreurs gravissimes : la guerre en Libye, qui a plongé ce pays dans la guerre civile et l’a transformé en arsenal à ciel ouvert, et l’affaire syrienne, où nous avons apporté notre appui aux adversaires de Bachar el-Assad, qui sont les mêmes islamistes que nos troupes combattent en Irak et au Mali. À cela s’ajoute que « l’État islamique a été créé par les États-Unis », comme l’a rappelé sans ambages le général Vincent Desportes, ancien directeur de l’École de guerre, au Sénat le 17 décembre dernier, et que le terrorisme n’a cessé d’être financé par le Qatar et l’Arabie saoudite, que nous considérons à la fois comme des clients et des alliés.

Dans le cas du terrorisme intérieur, le problème est le même. Nous ne sommes plus en effet confrontés à un « terrorisme global » tel qu’on en a connu par le monde à la grande époque d’Al-Qaïda mais, comme Xavier Raufer ne cesse de le répéter, à un terrorisme autochtone, qui est le fait de racailles des cités ayant fait leurs classes dans le grand banditisme avant de se transformer en bombes humaines sous l’effet de l’endoctrinement ou d’un délire partagé. De Mohammed Merah aux frères Kouachi, ce terrorisme est indissociable de la criminalité (ce n’est pas avec des pétrodollars mais des braquages de proximité que les terroristes se procurent leurs kalachnikov). Lutter contre le « gangsterrorisme » implique donc de s’appuyer sur le renseignement criminel. Or, si les renseignements existent, ils ne sont pas exploités, précisément parce qu’on se refuse à admettre la réalité, à savoir que ce terrorisme est l’une des conséquences de l’immigration. La France, en d’autres termes, a sécrété un nouveau type de terrorisme en laissant s’installer un milieu criminel qui échappe en grande partie à son contrôle. C’est pour cela que chez ces terroristes, qui étaient pourtant surveillés, on n’a pas repéré le risque de passage à l’acte. Les directives données par le renseignement intérieur n’étaient pas les bonnes. On a préféré surveiller Internet et spéculer sur le retour des djihadistes plutôt que d’être sur le terrain, au cœur même des cités. Or, le problème ne se situe pas au Yémen ou en Syrie, mais dans les banlieues. (suite…)

Guerres, Terrorisme d’état, et asservissement planétaire !

obamademon

Force est de constater que les USA oeuvrent ouvertement au chaos mondial. Sous divers prétextes, ils financent directement les groupes armés les plus radicaux et les plus dangereux. Ils créent de toutes pièces, de fausses oppositions internes et de déstabilisations des pays convoités. Il n’est pas impossible qu’ils aient aussi créé Al Qaida , comme « arme de gouvernance et de pression ». Terrorisme international, qui pourrait être en fait le nouveau visage pour ce que l’on appelait jadis des « opérations barbouzes de la CIA », ou pudiquement des « opérations immégales ». Ainsi :

  • Dès 1980, les états unis financèrent les talibans contre l’armée soviétique, armant ainsi ses futurs ennemis, et obligeant plus tard ses alliés Européens à les suivre « en coalition ».
  • Le dynamitage des tours du WTC, afin de justifier une réponse massive contre leurs auteur, réfugiés prétenduement, en Afghanistan. (Nous noterons aussi que ce pays est, comme par hasard, le premier producteur mondial de pavot, et que le trafic de drogue permet aussi un financement occulte de nombreuses opérations illégales)
  • Les fausses « armes de destruction massives » exhibées par un général métisse, certainement prêt à n’importe quoi pour être reconnu, et sur la base desquelles l’Irak a été envahi. Nous noterons aussi, au passage, que Saddam Hussein avait décidé de se faire payer son pétrole en Euro et plus en Dolllar US
  • Les « opposants syriens », devenus aujourd’hui « l’état Islamique ». Même la preuve que ce sont en fait ces derniers qui ont fait usage des armes chimiques, et non le gouvernement Syrien, n’a pas ébranlé le soutien des états unis à ces gens ! Nous noterons que les satellites Américains ont détecté la présence d’énormes ressources gazières dans le sous-sol de ce pays !
  • Concernant la Lybie et l’élimination de Khadafi, lequel se préparait à révéler son financement de la campagne de Sarkozy, et surtout, sa détermination à créer une monnaie pan-Africaine, le « Dinar Or », pour échapper au piège du Dollar, Concernant cette mission, donc, elle aura été confiée à un gentil vassal: La France de Sarkosy, assisté là aussi de l’incontournable BHL !
  • Les néo-nazis avérés de Svoboda et de « Secteur droit » en Ukraine, qui maintenant ne « jouent plus le jeu Américain », mais suivent leurs propres objectifs, ajoutant à la confusion générale et créant les éléments d’une déstabilisation majeure en Europe. Mais qu’importe, le fils du vice Président Joe Biden est devenu vice Président de la société Gazière Ukrainienne … Mais surtout … l’OTAN rapproche ses « dards » de la Russie, dont la « mise au pas » est si fantasmée par les sociopathes mythomanes s’appelant « néo-conservateurs » (pour ne pas dire néo-nazis) !
  • Nous noterons, en toile de fond, les propos de « pousse à la guerre », tels que BHL, Fabius, Soros, Brzezinski, Kissinger, et autres fous furieux, majoritairement sionistes avérés et radicaux ! (mais ce n’est probablement ici qu’un pur hasard)
  • Enfin, n’oublions pas que le camp de torture de Guantanamo, (peut-être pas le seul), n’est toujours pas fermé. Même le congrès américain s’en est d’ailleurs indigné ! Les états unis sont ainsi devenus le pays de la dictature, le siège planétaire du racket, et Obama a même reçu le prix Nobel pour sa persévérance dans la pratique de la torture et des actions de gand banditisme international !

(suite…)

Hollande se demandait comment prolonger l’esprit du 11 Janvier: Copenhague !

cazeneuveNon seulement nous pensons que ce pseudo-attentat est un arrangement de toutes pièces, mais il confirme parfaitement les propos quasi-divinatoires de François Hollande, souhaitant  » prolonger l’esprit du 11 Janvier «  ! Ces gens vont ainsi organiser de très fréquents petits attentats et mettre en oeuvre des mesures liberticides au nom de la liberté : Oui, vous avez bien compris:  L’enfermement ou le mutisme, au nom de la liberté individuelle, et surtout censurer internet au nom de la liberté d’expression ! Cet internet qui est actuellement le seul moyen de s’informer mutuellement ! Oui, cette mascarade criminelle ne fait que démontrer la cruauté de ceux qui s’imaginent mettre le monde à leur botte. Nous pensons que cela ne cessera pas, à moins que ne survienne un hamagedon salvateur ! L’être humain peut s’avérer stupide, mais c’est probablement son « irrationalité » qui sera sa sauvegarde !

Ces meurtriers de masse, qui ont assassiné John Kennedy, malcolm X, Martin Luther King, Bob Kennedy, Salvadore Alliende, Dynamité les Tours du WTC, perpétré des attentats ou opérations sous fausse bannière, quin ont induit la mort de plus de 500.000 enfants en Irak. Ceux qui ont financé les monstres de l’EI, ou gazé chimiquement des civils en syrie pour en accuser leur gouvernement, Ceux encore qui s’associent en Ukraine à des nazis, écrasant des populations civiles, dans le seul but de rapprocher les missiles de l’OTAN des Russes.Ces sociopathes démoniaques qui rêvent d’une nouvelle « guerre de secesion », mais à l’échelon planétaire !

Ces mêmes monstres qui maintenant associent « liberté d’opinion » avec « anti-charlie », sachant qu’un « anti-Charlie » est obligatoirement un « terroriste », lequel est donc automatiquement un « antisémite » …. Vous voyez la manoeuvre de cette chienlit Anglo-Saxono-Sioniste ? Vous voyez comment on passe du « politiquement correct autocensuré », à une « dictature réelle et coercitive » ?

Oui, Internet nous fait comprendre à quel point ces gens sont démoniaques…. mais c’est trop tard ! maintenant, nous le savons, ! Cazeneuve profite de « l’occasion » pour annoncer qu’il se rendra aux USA, pour participer à une conférence, visant probablement, et au final, à censurer l’internet mondial ! Si c’est le cas, ce sera alors et très probablement le « top départ » d’une insurrection populaire massive et armée !

je-suis-dieudonne

Charlie Hebdo: un 11 Septembre à la Française ?

119franComme dans toute affaire criminelle, il faut se poser la première question: « A qui peut bien profiter le crime ? ». L’attentat de « Charlie hebdo » pourrait très bien être l’équivalent Français, et en tous points semblable, de ce « choc émotionnel populaire », de ce « pearl harbor », souhaité par les néo-conservateurs Américains, et qui étrangement a bien eu lieu le 11 Septembre 2001. Ainsi, grâce à ce « choc émotionnel massif », très largement relayé en boucle par les médias « acquis », voici donc un pouvoir moribond, à 10% sous zéro, dont le Président et le 1er ministre voient soudainement leur cote de popularité monter. Un pouvoir moribond dont l’assemblée Nationale, soudainement devenue patriote en dépit des anti-Français notoires tels que Taubira et consorts, voit ses députés se lever pour entonner une « marseillaise » presque convaincante. Un pouvoir moribond bénéficiant d’une manifestation populaire massive, aux très forts accents de patriotisme et de drapeaux tricolores. Un pouvoir moribond, qui voulait licencier jusqu’au dernier militaire, mais qui à la demande du peuple, déploie en métropole plus de 11.000 soldats, pour rassurer la population. Voici donc notre hypothèse concernant les buts poursuivis : (suite…)