Que se cache derrière « le travail »

Paul-Aries-2_ok-165x250Paul Aries nous expose de manière magistrale que la notion même de travail a été détournée, depuis l’ère jules ferry au moins,  de sa signification initiale et anoblissante. Il démontre son utilisation totalement aliénante, au profit des systèmes qui l’instrumentalisent. Aujourd’hui, le travail n’est plus le ferment de l’épanouissement social, mais le prétexte à fabriquer du pouvoir d’achat et ainsi à pérenniser le système esclavagiste des banksters. Repenser le travail et sa fonction dans la société, serait pour lui une tâche noble, concourant à la redéfinition d’un mode de vie au service de l’humain. (suite…)

La directive Bolkestein

Bolkestein_meprisGPLa nouvelle arme de guerre sociale élaborée par la Commission Européenne, pour « libérer » les entreprises de toute réglementation…La directive Bolkestein est un projet de loi européen élaboré par Frits Bolkestein (en photo), libéral néerlandais, Commissaire Européen (ministre de l’Union) chargé du Marché, et membre du Groupe de Bilderberg. Publiée sous le titre anodin de « directive relative aux services dans le marché intérieur », la directive Bolkestein est une véritable arme de guerre pour la destruction des droits sociaux et de la protection environnementale. (suite…)

Le directive sur le « temps de travail »

Chaplin_TempsModernes3

Une nouvelle directive européenne fixe la durée du travail à 48 heures par semaines, avec la possibilité d’aller jusqu’à 65 heures. Cette directive sur le temps de travail s’ajoute à la directive Bolkestein pour orienter le projet européen vers l’instauration d’un nouvel esclavage au service de la « compétitivité » des entreprises… « En accédant à la présidence de la Commission Européenne, José Manuel Durao Barroso (en photo) a été très clair sur l’objectif qu’il fixait pour sa présidence: « faire de l’Europe la zone la plus compétitive du monde d’ici 2010 ». Parvenir à cette « compétitivité » optimale signifie en clair: faire baisser le « coût du travail » pour les entreprises, et leur imposer le moins possible de contraintes et de charges. (suite…)