Un général US en retraite, sénile et dangereux !

generalUS

Moscou a intenté une procédure pénale contre le général américain Robert Scales pour avoir appelé Kiev à tuer le plus grand nombre possible de Russes. Le Comité d’enquête de Russie a engagé une procédure pénale contre Robert Scales, général américain à la retraite qui avait appelé à « tuer le plus de Russes possible » dans une interview diffusée en direct sur la chaîne de télévision Fox News. « Une procédure pénale a été engagée contre le citoyen des Etats-Unis Robert Scales pour incitation à une guerre d’agression, commise avec l’utilisation des médias », lit-on dans un communiqué mis en ligne jeudi sur le site du Comité d’enquête. Selon les autorités d’instruction, les propos de Robert Scales « constituent une violation non seulement de la législation russe, mais aussi de l’article 20 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966 qui interdit toute propagande en faveur de la guerre et toute incitation à la discrimination, à l’hostilité ou à la violence ».

 

 

 

 

 

.

« Aïdar », le bataillon nazi ukrainien sème la mort

aidar

Voilà le genre de « militaires » que financent les Américains et les Européens: des « escadrons de la mort », assassinant des civils, pour en accuser le camp adverse ! Ci-dessous un article paru dans « sputnik »

Le bataillon de volontaires pro-Kiev Aïdar tire sur des réfugiés dans le sud-est de l’Ukraine. Des combattants du bataillon pro-Kiev Aïdar ont tiré sur des réfugiés dans la région de Lougansk (sud-est de l’Ukraine), a déclaré vendredi sur la chaîne de télévision Rossia 24 Artem Kol, journaliste qui s’est retrouvé sous le feu. « Ils (combattants du bataillon, ndlr) se sont mis à tirer tant sur des civils qui tentaient de se sauver que sur n’importe quelle cible mouvante (…). Un habitant local a été blessé à la jambe. Heureusement, il n’a pas perdu beaucoup de sang », a raconté M.Kol. Auparavant, le Centre d’information de Lougansk a annoncé que les militaires ukrainiens avaient ouvert le feu sur les habitants en cours d’évacuation du village de Tchernoukhino. Une personne a été blessée. Les journalistes russes Dmitri Malychev et Artem Kol se sont eux aussi retrouvés sous le feu.

L’ONG Amnesty International constate dans un rapport que le bataillon pro-Kiev Aïdar, composé de volontaires ukrainiens, est « tristement célèbre auprès de la population dans le sud-est de l’Ukraine pour des crimes, des atrocités et des cas de banditisme flagrant ». Parmi les crimes commis par le bataillon, l’ONG cite des enlèvements, des détentions illégales, l’infliction de lésions corporelles et des extorsions.

Proposé par :

logo_sputnik

 

 

 

.

.

Malgré les « sanctions » et le vol de l’Ukraine par les USA: les Russes se portent à merveille et l’Europe devrait s’inquiéter !

russallies

La Russie regorgeant de ressources et de cerveaux, avec ses alliés de l’organisation de Shanghaï, ceux du BRICS et de l’union douanière, formant un bloc de trois puissances nucléaires, une puissance agricole un pays africain développé, et des alliés traditionnels au moyen orient, Syrie et Iran, pour une population totale de presque la moitié des habitants de la terre, La Russie serait donc affaiblie ?

 

Cet article est paru sur le site « polémia », sous le titre original:  << Noyés dans leur bortsch les Russes ? Rira bien qui rira le dernier… >> Je viens d’entendre un chroniqueur célèbre – chien de garde de l’orthodoxie ultralibérale ne prenant même plus la peine de se camoufler derrière le faux-nez d’un pseudo humanisme de gauche – baver sur les propos de Vladimir Poutine au cours de sa conférence de presse de jeudi. Le Russe, c’est « le méchant » qui a annexé la Crimée et qui menace la pauvre Ukraine, pour les canards laquais. Ben voyons… Ils oublient de dire, les canards laquais, que les USA œuvrent depuis des années, sans même s’en cacher, pour pousser la Russie à la faillite, se débarrasser de Poutine pour le remplacer par un pantin à leur botte, genre Eltsine, et accessoirement appuyer la main-mise des Etazuniens sur l’Europe en saccageant les échanges commerciaux entre l’Union européenne et la Russie.

Ils oublient de dire, les canards laquais, que les USA ont dépensé cinq milliards de dollars pour « acheter » les politicards les plus corrompus de l’Ukraine, fomenter un coup d’Etat pour en prendre le contrôle politique et faire main basse sur les richesses de ce pays. L’Ukraine a d’énormes réserves de gaz de schiste, dernier cheval de bataille yankee, et pas de législation interdisant la fracturation. Et voilà Chevron au travail ! Le sol de l’Ukraine est l’un des plus fertiles du monde. Et voilà Cargill investissant à tour de bras : silos à céréales, aliments pour animaux, port de Novorossisk sur la Mer Noire. Et voilà les fabricants de matos agricole CNH Industrial, Pioneer DuPont, John Deere, Eli Lilly & Co. Et voilà l’inévitable Monsanto qui prévoit de construire une usine géante de semences (non OGM, bien sûr, qu’ils disent, la main sur le cœur  !) dont le but est d’inonder l’Europe de leurs saletés. (suite…)

Prêtre aveugle, sénile, ou à la solde de la CIA ?

patriarche_ukrainien

Le chef de l’Eglise orthodoxe ukrainienne, patriarche Filaret de Kiev, dont les prises de position sur Poutine et la Russie, qu’il qualifie ‘’d’ennemi russe’’, sont bien connues, vient d’en rajouter une louche ce samedi en qualifiant Vladimir Poutine de « nouveau Caïn » « possédé par Satan ». Reprenant les thèses des journaux mainstream, il fustige le dirigeant russe, l’accusant de verser le sang de ses frères ukrainiens en envoyant des troupes régulières sur le sol ukrainien.

Quel que soit ce qui se passe sur le terrain, comment un patriarche peut-il avoir oublié les massacres d’Odessa, les bombardements de Slaviansk ou de Lougansk, la destruction de villages, l’usage d’armes de destruction massive contre la population par la ‘’glorieuse’’ armée ukrainienne ? Aurait-il également oublié que la décision d’aller tuer ‘’des frères’’ dans l’est a été prise et mise en œuvre à Kiev et non à Moscou ? Comment un homme d’église de son niveau peut-il être atteint d’une cécité telle qu’il ne voit pas les groupes nazis, dégoulinant de haine pour ‘’leurs frères’’, pratiquer une véritable épuration ethnique se soldant par des centaines de milliers de réfugiés ?

S’il se cherche des Caïn, ce n’est pas ce qui manque à l’intérieur des frontières de l’Ukraine. Pour sortir les diatribes qu’il a faites sur le président russe il faut qu’il soit en service commandé, ou qu’il ait une poutre dans l’œil.

 

Proposepar_RI

 

 

 

 

 

.

L’agonie des civils du Donbass !

je-suis-dieudonnePour ceux qui restent encore persuadés que nous vivons dans le « monde libre », nous aurions quelques petites choses à rappeler : La torture utilisée par les Américains à Guantánamo. L’armement des rebelles anti-assad, qui aujourd’hui s’avèrent être « l’état Islamique », impliquant donc que « l’empire » arme directement ces tueurs, gavés de drogue, pour déstabiliser la Syrie à tous prix, et impliquer de force ses propres vassaux !

Et pendant que nous pleurons quelques « Charlies Anarcho-Trotskistes dégénérés », François Hollande défila tranquillement aux côtés de celui qui massacre sans remords, et sans discontinuer, la population civile du Dombass, pour le compte de « l’empire Américano-sioniste », et de ses vassaux de l’Union Européenne. Un massacre mis en oeuvre par des Nazis locaux, des mercenaires financés par des milliardaires fous du bilderberg, et des tueurs professionnels subventionné par l’empire qui convoite ces terres, et sera prêt à tout pour les obtenir. Ces gens ne reculeront devant aucune horreur pour s’approprier le monde, en passant pas la soumission « Fantasmée » de la Russie ! Le reportage qui suit, laisse loin derrière les larmes de crocodiles versées pour les « Charlie Français » ….
.

Les desseins machiavéliques de Catherine Ashton et Victoria Nuland

1-4306-40b6d

C’est devenu un rituel qui fonctionne à chaque fois : lorsque Washington tente de changer un régime, de mystérieux snipers font leur apparition qui tuent à la fois des forces gouvernementales et des manifestants de son opposition. Puis ils disparaissent et ne sont en principe jamais retrouvés. C’est le cas aujourd’hui en Syrie, en Ukraine et au Venezuela. En Syrie, les événements de Deraa ont dressé, durant une année, une partie de la population contre son gouvernement. Au Venezuela, les légistes ont prouvé que les tireurs étaient les mêmes des deux côtés et la contestation s’essouffle. En Ukraine, des interceptions téléphoniques et les réactions qu’elles suscitent ne laissent guère de doutes, observe Wayne Madsen. (suite…)