Manuel Valls, ou l’histrionisme dictatorial

safe_image1

C’est la fonction même de Premier ministre qui est ridiculisée. Manuel Valls hurle comme un enfant roi, semble perdre le contrôle dans une Assemblée nationale devenue scène de théâtre d’une pitoyable bouffonnerie. « Jusqu’au bout je mènerai campagne pour vous stigmatiser et pour dire que vous n’êtes ni la République ni la France », s’époumone-t-il face à Marion Maréchal-Le Pen, qui lui reprochait à juste titre ses attaques outrancières à l’encontre du Front national. Depuis quand est-ce à un chef de gouvernement de « mener campagne » aux élections locales et de « stigmatiser » un parti adverse ? Tandis que la députée frontiste s’acquitte d’une intervention carrée, factuelle, Manuel Valls déplace comme à son habitude le débat sur le terrain de l’affect. Entourloupe classique des coquilles vides dépourvues d’arguments concrets, qui n’ont d’autre échappatoire que de culpabiliser l’interlocuteur pour le discréditer, et de se répandre en tirades lacrymales ou en prophéties apocalyptiques pour embobiner l’auditoire : « Votre politique mènerait le pays à la ruine en le sortant de l’euro ! », rugit-il entre deux spasmes, oubliant qu’un nombre croissant d’économistes préconisent de sortir de cette monnaie qui nous plombe depuis 2002, mais passons…
(suite…)

Cambadélis: « Le FN fait les poubelles » ! ..probablement pour y trouver l’UMPS !

JEAN-CHRISTOPHE CAMBADELIS (PS), AU TALK ORANGE-LE FIGARO

A-t-on accusé le Parti socialiste de faire les poubelles quand Ahmed Chekhab, adjoint au maire de Vaulx-en-Velin, a tenu des propos antisémites atroces ou bien lorsqu’il a été prouvé que monsieur Cahuzac avait fraudé le fisc français pour des montants hallucinants ? Jean-Christophe Cambadélis a accusé le Front national d’« avoir fait les poubelles » pour trouver des candidats aux élections départementales de ce mois de mars. Les socialistes sont plutôt paniqués par la qualité générale des candidats frontistes, leur incessante activité sur les réseaux sociaux (faute d’accès régulier aux grands médias) et leur détermination militante constante.

Je suis moi-même candidat aux élections départementales, et je n’ai pas l’impression d’avoir été récupéré au fond d’une poubelle, ou d’être un « déchet » de quelque nature que ce soit. Par ailleurs, les lecteurs de Boulevard Voltaire savent bien que rien de ce que dit le premier secrétaire du Parti socialiste ne peut m’être appliqué. Je me félicite de n’avoir jamais succombé aux idées les plus délirantes, au complotisme ou à la haine. Non, je suis un patriote, fier de l’histoire de son pays, fier de sa grandeur, mais désespéré par les quarante dernières années de gestion de « droite » et de « gauche » qui nous ont conduits à la ruine économique, à la faillite morale et à la balkanisation communautaire.
Lire aussi : La fronde s’effondre devant les menaces de Cambadélis (suite…)

Le FN exclu d’office de la manifestation nationale contre le terrorisme

Une fois de plus, l’alliance UMPS décide en son sein, et sans le peuple, de « qui » est Républicain et de « qui » ne l’est pas. Cette décision « pitoyable », qui exclue 1 électeur sur 5, tout en se prétendant démocrate et réclamant « l’union sacrée politique », montre à quel point ce régime est sectaire, autiste et de mauvaise foi. Ils s’imaginent peut-être pouvoir « s’étonner » dimanche de l’absence du FN ? ce qui serait alors un comble ! Toujours est-il que le peuple sait ce qu’il en est vraiment de ces imposteurs. Le peuple sait que ces gens sont des menteurs: autant celui qui devait « passer le karcher », que celui dont l »ennemi était la finance ». Ce ne sont pas ces basses manœuvres qui les feront gagner aux élections cantonales du Printemps ! La voyoucratie peut commencer à compter ses dernières heures !
.

Robert Badinter condamne également cette exclusion, « par principe »

VALLS au FN: « Jusqu’au bout je mènerait campagne pour vous stigmatiser ! »

Valls-HaineIl est des hommes dont l’autisme profond le dispute à la mauvaise foi. C’est le cas de ce premier ministre dont le comportement et les propos relèvent davantage du national socialisme fasciste, ou de la psychiatrie ! Vous aurez beau faire et beau dire. Vous aurez beau gesticuler et éructer. Vous aurez beau tenter de nous faire passer les vessies pour des lanternes, et de persuader le peuple qu’il est trop stupide pour décider par lui même. Vous aurez beau tenter de « sauver la France d’un péril » imaginaire, pour tenter de masquer que ce péril n’est autre que vous, et vos complices de l’UMP ! Depuis que vous êtes premier ministre, vous ne cessez de vous prendre pour une victime juive, et ne cessez d’appeler à la non stigmatisation de tous ceux qui ne respectent pas la France et sa culture ! Vous êtes la cheville ouvrière, avec votre prédécesseur Sarkozy, de la « discrimination positive », c’est à dire, en clair, du racisme anti Français, anti-blanc et anti-chrétien ! Vous détruisez la France en bon serviteur de vos maîtres dont c’est l’intérêt, mais tout se paie un jour, Mr Valls, et ceci n’est aucunement une menace, mais une promesse .. Soyez-en certain ! Votre insolence, vos insultes et votre mépris du peuple, et plus particulièrement du tiers de ses électeurs, que vous définissez comme des idées « démocrates » et « Républicaines » ? Nous, nous l’appelons de la dictature ! Vos propos hystériques et haineux, ne font que servir en réalité de démonstration de la justesse du combat du FN et des patriotes en général ! Nous n’avons qu’une seule chose à vous dire en conclusion. A vous et vos amis de l’UMP: TILT et GAME OVER !
.

Le maire de Cogolin dénonce la trahison des gouvernants UMPS, mais . . . les étrangers aussi !

Le maire FN de Cogolin dénonce des lois scélérates conçues pour la protection des étrangers en situations irrégulière, quitte à léser les Français et les étrangers en situation régulière !

Il n’est pas le seul, les étrangers en situation régulière, eux-même ne supportent plus les mensonges de l’UMPS mafieuse et anti-populaire, ainsi que le risque de perdre leur emploi, à cause de cette immigration massive et non contrôlée !datant déjà de 2012 !!

Bernard Lavilliers, ancien ouvrier, constate qu’il y a une limite au mépris envers les pauvres et les ouvriers, et qu’il ne faut pas conduire les petites gens jusqu’au désespoir !

 

Zemmour insulté et lynché en son absence par la meute du système.

eurpe1

Jamais nous n’aurions pu imaginer, quelques années auparavant, qu’un éditorialiste connu depuis plus de 20 ans pour sont professionnalisme, voit ses idées qualifiées de « dangereuses » par un premier ministre catalano-sioniste et Français d’opérette, parce qu’elles ne conviennent pas au pouvoir en place et à ses valets !  Il est tout de même incroyable de voir cette meute médiatico-politique, totalement VENDUE au système, s’acharner sur des hommes qui n’ont pas les idées « officielles », et vont même jusqu’à les traiter de malades mentaux ! Même en leur absence ! Ce journaliste de pacotille (morandini), et cet apparatchik du Ps, (député de pochette surprise), sont en outre certains, le premier d’œuvrer pour la liberté d’expression, tout en la bâillonnant, et l’autre pour la « république » (avec un petit « r »), alors même qu’il est complice d’une dictature. Les deux hommes sont en outre persuadés d’être « tolérants » (envers leur gang très certainement). C’est la première fois depuis Hitler et Staline, que nous pouvons observer, en France, des comportements aussi irrespectueux envers un citoyen honorable. Des comportements dignes des anciennes dictatures staliniennes ou maoïstes ! A quand les auto-critiques, les camps de déportation pour les « socialement nuisibles », et les hôpitaux psychiatriques pour les « déviants aux pensées non conformes » ! Faut-il de nos jours être noir, musulman, homosexuel, partouzard et athée pour se fondre dans la normalité ? Alors nous, phi-Europe, affirmons et confirmons par exemple que 78% des détenus des prisons Françaises sont des Africains ou des maghrébins ! c’est un fait, même s’il vous déplaît de l’entendre messieurs. Nous affirmons aussi que cet état est composé en grande partie de voyous, souvent condamnés, mais jamais inquiétés (au fait: les Cahuzac, Andrieux, et Sarkozy qui n’a rien a voir avec une douzaine d’affaires dans lesquelles il est impliqué, ou encore ce Balladur qui se fait payer sa campagne par des rétro-commissions mafieuses ! etc.. etc.. Donc, ça en est où ?). (suite…)